Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 11:16

 

 

EXTRAIT DU REGISTRE D’ASSEMBLEE DU CONSEIL GENERAL

DE LA COMMUNE DE CLAYE-SOUILLY

 

Séance du 6 fructidor L’an 3e de la république française une et indivisible (23.8.1795)

 

Le Conseil Général de la Commune assemblée au lieu ordinaire de ses séances.

 

Vu un Mémoire adressé aux Administrateurs du Directoire de l’agence des Postes

pour Françoise FERRY, veuve en première noce d’André  AUGIOU et épouse en

seconde noce de Denis LASSAUT  expositif qu’elle exerce pendant 52 ans du vivant

du dit déffunt AUGIOU son mari que depuis son décès la Direction de la Poste aux Lettres

de Claye.

Que lors de l’assemblée Electorale du Département de Seine et Marne le nommé

Jean louis LABORDE Electeur natif et domicilié à Claye chez Jean Pierre LABORDE

son père avec lequel il demeure et ne forme qu’un même ménage est parvenu à force

d’intrigues et de cabale à lui oté cette Direction et à y faire nommé ledit Jean Pierre LABORDE.

Son père qui ne sait ni lire ni écrire, sait seulement signer son nom, ne servi que de

prête nom audit Jean Louis LABORDE qui en faisait  tout l’exercice.

Que ce Jean Louis LABORDE étant arrêté, le fermier de la Poste aux Lettres ne pouvait

qu’en souffrir puisque LABORDE père n’était pas en état d’en remplir les fonctions.

Demandent en conséquence ladite françoise FERRY à être réintégrée dans la Direction

dont elle a été dépouillée par cabale et intrigues dudit LABORDE Simon qu’il lui fut accordée Les Pension ou traitement que la Loi accorde aux anciens Directeur et Directrices.

 

Vu la Lettre addressée par les Administrateurs Généraux des Postes et Messageries à ladite

françoise FERRY.

Le Conseil Général de la Commune de Claye, Considérant que la Direction des Postes aux

Lettres ne doit être confiée qu’à des personnes intelligentes Sachant lire et écrire et

méritant la confiance de leur concitoyen.

Que LABORDE père Directeur de la poste aux Lettres de cette commune ainsi que

sa femme ne savent ni lire ni écrire que lorsque l’un et l’autre de leur fils sont absents,

ils sont obligés d’avoir recours à des étrangers pour l’exercice de cette Direction ; Que du

procès Verbal dressé par WATTEAU administrateur du District de Meaux le 2 Nivose

an 3e qui a du le faire passer au Comité ; Il résulte que ledit LABORDE père n’a jamais

mérité cette confiance.

   Que loin de le mériter, il applaudissait aux actes de tyrannie que Jean Louis LABORDE

son fils a exercé à Claye pendant le règne de la terreur et pour lequel il est actuellement

poursuivi et détenu.

    Que l’exercice de cette Direction se fait actuellement non par LABORDE père et sa

femme puisqu’ils ne savent ni lire ni écrire mais par un autre de leur enfant qui a déjà

donné plusieurs fois des marques d’aliénation et de fureur.

   Considérant Enfin que ledit deffunt AUGION et depuis son décès françoise FERRY sa

Veuve, ont toujours géré à la satisfaction de leurs concitoyen la Direction de la poste

Aux  Lettres de Claye, dont laditte Ve AUGION a été dépouillée à leur grand etonnement.

     Que l’Agent National enfes Conclusions.

   

     Le Conseil Général ayant attendu en vain depuis le deux nivose an 3ème, le changement

que le Commissaire de District lui avait espérer. Demande au Comité des transports

Postes et Messageries de la Convention la Destitution dudit Jean Pierre LABORDE

Directeur de la poste aux Lettres de Claye.

Pour mettre le Comité à même  de placer le mérite et de recompenser une ancienne Directrice dépouillée injustement et a qui il serait du une pension que 52 Ans de service lui ont mérité.

Le Conseil Général ne lui présente que ladite françoise FERRY et Denis LASSAUT son mari en secondes noces, homme de bonne moeurs, Et qui depuis plus de 35 ans a donné à tous ses concitoyens les preuves de la plus grande exactitude dans les fonctions d’instituteurs de cette commune et autres places qu’il a remply

 

 signé

FOLLIAU, VINCENT , DAVOINE, REUILLON, COUSIN (sic)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires