Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 20:34

                   

La Croix de Seine et Marne 20/11/1921

Cette petite commune avait fait dire une messe solennelle dans l’église superbement décorée par M. l’abbé Raffanel, curé de Saint Soupplets, qui a prononcé une touchante allocution…

Le monument très heureusement placé à la croisée des routes qui mènent à Saint Mard et Lessart, hameau de Marchemoret, a été inauguré à 10h30 par M. Labour, conseiller général ; M. Marcel Boisseau, maire de Marchemoret et M. Mermillod, conseiller d’arrondissement, entourés de M. Gaudron, adjoint ; de M. le docteur Begué, maire de Saint Soupplets, de M. Boisseau de Chantemerle et du Conseil municipal.  Le lieutenant Carré, la Compagnie de Sapeurs Pompiers de St Soupplets, les Vétérans rendaient les honneurs.

M. le Maire dit la reconnaissance de la commune, envers ses enfants qui sont partis si bravement. Sur 14 soldats, 7 ont été tués, dont trois frères, les fils Hérault. En reconnaissance le Conseil Municipal a décidé que leurs trois noms seraient inscrits face à la ferme qu’ils cultivaient !....

Un vin d’honneur a été offert par la municipalité dans la mairie aux braves sapeurs pompiers et vétérans de Saint Soupplets qui deux fois dans la même journée allaient rendre hommage à leur camarades de Marchemoret et Monthyon.

 (Le journaliste a mal orthographié le nom des trois soldats Hérault au lieu de Hérot)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans MARCHEMORET
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 18:43


Journal de Seine et Marne 4/7/1863

 

Le 23/5/1863 au tribunal civil de 1ère instance de la Seine, il a été adjugé à Monsieur Adophe Lhoste, cultivateur propriétaire, demeurant à Marchemoret :

La ferme de Marchemoret (ci-devant Marchemorel), sise commune de Marchemoret, Saint Pathus et terroir de Lessart. D’une contenance de 142 ha environ.

La ferme proprement dite consistant en corps de logis et bâtiments d’exploitation, cours au milieu desdits bâtiments, saussaie et verger dans lequel est une mare ou vivier, entourée de haies vives en dépendant en majeure partie, pâtis attenant ; le tout d’une contenance superficielle de 4 ha1ca, tenant d’un côté aux sieurs Potdevin et Carré, d’autre côté au fossé de décharge des eaux du vivier et aux sieurs Chartier et Duquêne et d’autre bout du nord à la rue conduisant de Lessart à Marchemoret.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans MARCHEMORET
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 23:05

 

 

La Société d’histoire de Villeparisis

« Villeparisis et son Passé »

a consacré 4 articles au sculpteur contemporain de Marchemoret :

 

Gaetano di Martino (1922-2006)

 

Il avait fait un exposition en 1973 à Villeparisis et la commune possède une de ses œuvres.

 

 

 

                              DI-MARTINO

 

 

Au fond de la campagne briarde se cache un homme d’exception. Depuis 1967, Gaetano di Martino sculpte en solitaire le marbre et le granit. Entouré de ses deux gros chiens, loin des «  hommes inutiles et de la mafia du monde artistique, il s’est trouvé un havre de tranquillité. Il taille la pierre, été comme hiver dans son jardin où s’élèvent ses œuvres énigmatiques. Harmonieuses et puissantes, elles semblent surgir des entrailles de la terre pour nous rappeler l’existence de civilisations oubliées : celtes, étrusques, aztèques (extrait d'un des articles de Villeparisis et son Passé). 

 

 

 

Liens vers les articles de Villeparisis et son Passé :

 

http://villeparisis-histoire.over-blog.com/article-temoignages-de-villeparisiens-gaetano-di-martino-73625187.html

 

 

http://villeparisis-histoire.over-blog.com/article-les-artistes-locaux-gaetano-di-martino-a-marchemoret-2-70421792.html

 

http://villeparisis-histoire.over-blog.com/article-les-artistes-locaux-gaetano-di-martino-2-74103689.html

 

 http://villeparisis-histoire.over-blog.com/article-les-artistes-locaux-gaetano-di-martino-a-marchemoret-70413230.html

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans MARCHEMORET
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 20:47

  

La Croix de Seine et Marne 12/11/1893

Au lieudit « La Crouyère » à 20 m de la route de Dammartin à Meaux, il se trouve une mare tourbeuse dont les bords, surtout après un été si sec constituent une matière très combustible.

 Or depuis trois mois cette matière tourbeuse brûle par-dessous, sans presque dégager de fumée. A la surface, la terre est à l’état de cendre et l’on y enfonce comme dans la neige. Avant les dernières pluies qui ont un peu ralenti le feu, ont eût pu faire cuire des pommes de terre sur les berges de cette mare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans MARCHEMORET
commenter cet article