Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 18:12

AD77 série M10111

Incendie du 22/3/1854

Le 28/3/1854

Mr le Préfet

Je me suis rendu hier à Claye aussitôt que j’ai été prévenu par la gendarmerie qu’un incendie qui menaçait de devenir considérable avait éclaté dans la section de Souilly dépendante de cette commune, malgré la diligence que tout le monde a mis ans cette circonscription j’ai trouvé en arrivant à onze heures du soir environ douze travées de bâtiment complètement consumées, le feu a commencé à 5 heures et demi et fini a peu près à 9 heures et demie. Les pompiers de Claye et d’Annet se trouvaient sur les  lieux mais dès 6 heures du soir, c’est-à-dire en arrivant le capitaine de Claye et ses hommes ont reconnu l’impossibilité de faire autre chose que de circonscrire le feu de préserver le voisinage.

Les secours n’ont pas manqué : au dévouement de toute la population et des pompiers est venu se joindre celui d’un détachement des 9ème et 10ème cuirassiers qui était de passage à Claye et qui, sous la conduite et l’exemple du lieutenant qui le commandait couru au feu et a rendu tous les services possibles pour le sauvetage des meubles et effets déposés dans le rez-de-chaussée des habitations atteintes par le feu.

Tous les efforts ont été en grande partie paralysés par l’éloignement de l’eau et surtout par la rapidité de l’incendie, toutes les fois qu’il dévore des  toitures en chaume les bâtiments incendiés étaient tous couverts de cette façon et le feu s’est arrêté à la 1ère toiture en tuile, heureusement le vent n’a pas soufflé pour augmenter la perte et le danger.

Je vous adresserai le tableau de renseignements dès qu’il aura été rempli par le maire en attendant je m’empresse de vous faire part que les chaumières servaient d’habitation à 7 ménages d’ouvriers dont quelques uns ont sauvé une partie de leur mobilier, mais qui néanmoins dans un besoin pressant, il ne paraît pas qu’aucune partie du mobilier soit assurée.

Je serais donc très reconnaissant, Monsieur le Préfet, si vous pouviez m’accorder sans retard sur les fonds départementaux un secours de 400 à 500 F que j’irais distribuer au nom de l’ Empereur à ces braves gens. Les secours pour perte qu’ils peuvent recevoir plus tard n’auront plus l’opportunité quelques considérables qu’ils pourront être d’une somme de 50 F donnée à chacun dans la mesure où la femme et les enfants n’ont ni abri, ni linge, ni meubles.

On ignorait encore cette nuit la cause de l’incendie.

  Le sous Préfet

Propriétaire Charpentier Alexis :

 Locataire Triboulard Hippolyte et Brochrée Honoré (perte bois et linge).

Propriétaire Legendre Jean-Marie :

Locataire Juste Victor (perte bois et linge).

Propriétaire Chrétien François Honoré :

Locataire Fournier Firmin Siméon  (perte bois et linge)

Propriétaire Thiessard Sophie, veuve Janot Julien , la victime la plus malheureuse , pas assurée, plus de linge ni de meubles.

Propriétaire occupant Lancezeux Jean-Baptiste (perte linge).

Propriétaire Legendre François Marie, cultivateur et marchand de vins.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Claye-Souilly-découverte
commenter cet article

commentaires