Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 11:18

DROUET Victor

Né le 24.4.1823 et décédé le 22.10.1902 à Souilly.

Fils de Drouet Louis Philippe (l’un des derniers conseillers municipaux de Souilly) et de Véronique Virginie Thorigny.

Il épouse le 20.1.1847  à Claye-Souilly Louise, Catherine Eléonore Charpentier, originaire de Souilly.

Il aura 3 filles

- Louise, née 13.3.1848 et décédée 26.8.1848 à Claye-Souilly.

- Louise, Augustine, née 29.9.1849 Claye-Souilly.

- Sophie, née le 6.12.1853 à Claye-Souilly.

Cultivateur et Conseiller municipal de Claye-Souilly pendant près de 50 ans.

Le 28.9.1907 à la suite du don à la commune de Claye-Souilly, par sa fille Louise Augustine, d’une pompe alimentée par un puits en maçonnerie situé sur la petite place de Souilly, le conseil municipal décide de dénommer la rue où il est né « rue Victor Drouet » (à la place de rue des Bienvenues ».

 

Sources :

Cercle Généalogique de la Brie : BMS 1845.1885?

 A.D.: Recensements  1856, 1866,,1876,1896,

 Extrait délibération conseil municipal Claye-Souilly 28.9.1907.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Rues de Claye-Souilly
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 13:50

LEGOIX Antonio François

 

Né le 3/5/1728 à Epernay, décédé en 1793.

Chanoine régulier de la Congrégation de France.

Titulaire du prieuré de Rigomer à Meaux.

Prieur curé de Souilly de 1769 à 1792 ( prêta serment le 23.2.1791).

Originaire d’Epernay, il s’y retira après la Révolution, dès la cessation du culte en 1793.

Dernier prieur-curé résident à Souilly.

Par testament il lègue à son ancienne paroisse 600 F de rente, pour être distribuée aux pauvres (à charge de faire célébrer chaque année une messe dans l’église de Souilly pour le repos de son âme).

La rue  a été dénommée entre 1846 et 1856.

Sources :

Archives Diocésaines de Meaux : Note de Mr Desloges

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Rues de Claye-Souilly
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 17:54
                            
RICOUART d’HEROUVILLE Antoine
Né le 16.11.1713 à Paris, décédé le 29.8.1782 et enterré dans l’église de Claye.
Fils du Marquis Jacques Antoine d’Hérouville et de Marie Gabrielle Nivelle de la Chaussée.

Il épouse Louise Gaucher (décédée le 9.7.1765)

et en seconde noce la 9.3.1766 Catherine Julie Darrot de la Boutrochère.

Comte de Claye, Villeroy, Chauconin.

1730 Capitaine, 1744 Major général de l’infanterie de l’armée des Flandres, 1745 inspecteur général de l’infanterie, 1748 lieutenant général, de 1757 à 1761 il servit sur les côtes de Picardie, de Flandres et du Boulonnais, il avait succédé à son père le 30.1.1761 au gouvernement de Fort Barrault.

Excellent militaire, spirituel et lettré.

Auteur du Traité des légions, paru d’abord sous le nom du maréchal de Saxe.

Membre des académies de Montauban et de Bordeaux, fondateur de la Société Royale d’Agriculture de Paris.

Il a collaboré à divers recueils scientifiques et littéraires, notamment à l’Encyclopédie Méthodique, il a fourni des articles de minéralogie notamment sur le colza et la garance.

Lorsqu’il est mort en 1782, il préparait un ouvrage sur l’histoire générale des guerres.

Sources :

Médiathèque de Meaux :

Biographie universelle XIXes

Biographie Française Prévost et Roman 1959

Site Azay sur Thouet

Repost 0
Published by Mireille Lopez - dans Rues de Claye-Souilly
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 12:10

                    

Jean Etienne FLEURY

Fils d’Etienne et Marguerite Jacob.

Il naquit  en 1759 à Claye-Souilly.

Sa famille était originaire du quartier de Voisins.

Il se fit naturalisé Suisse en 1783 et entra au service d’Espagne dans le 1er régiment suisse  de Soleure, comme cadet.

1er lieutenant des Grenadiers en 1790.

Colonel du régiment suisse à Saragosse en 1808.

Prisonnier de Guerre en 1809.

Chevalier de l’ordre royal d’Espagne le 5/4/1810.

Major Colonel attaché à la 1ère division de cavalerie et attaché à l’état major de l’armée 1ère division de cavalerie légère en 1810.

Admis après la dissolution des régiments espagnols au service de la France le 25/11/1813.

Reconnu dans le grade de Major pour être admis à la retraite le 30/12/1814.

Il était également Chevalier de St Louis.

Il décédera à Paris le 11/6/1841 et sera inhumé à Claye-Souilly.

Il possédait une maison à l’angle de la Cour de la Gabrielle.

Par testament du 1/5/1841, il fit don au bureau de bienfaisance d’une rente à distribuer aux pauvres de Claye-Souilly.

Une rue dans le quartier de Voisins porte son nom.

 Sources : Médiathèque de Meaux : Publicateur 29/12/1866.

 Archives Diocésaines : BMS 1841.

 Archives Défense Vincennes : 2ye 1400.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Rues de Claye-Souilly
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 22:52

Un site à consulter sans modération :

Routier 77

http://patrimoineroutier.jimdo.com/

 

Extrait article :

 

Claye-Souilly

Si la ville de Claye-Souilly est désormais contournée, à l'origine la  Nationale 3 la traversait de l'ouest à l'est. 

 

Atlas Trudaine XVIIIe (AN)

On retrouve ce trajet de l'époque de Trudaine à travers les rues suivantes :

  • Rue de Paris
  • Rue Jean Jaurès
  • Rue de Charny

Plan d'intendance fin XVIIIe (AD77)

Lors de la construction du canal de l'Ourcq (185-1808) qui traversait Claye-Souilly, la route Impériale n°3 est coupé. Comme elle se situe en dessous du niveau du canal, elle sera déviée (abandon de l'actuel Rue de Charny) en longeant le nouveau canal (Rue Aristide Briand) vers son ancien tracé qu'elle retrouve à peu près au niveau de l'actuel déviation. ..

 

Lien vers l’article : http://patrimoineroutier.jimdo.com/routes/n3/n3-claye/

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Rues de Claye-Souilly
commenter cet article