Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 15:23

Petite Gazette de Dammartin et ses environs 25.9.1898

M. Lancezeux Pierre 20 ans qui est employé comme 1er scieur à la fabrique de caisses de M. Poulet, commune de Gressy, a été victime lundi dernier d’un accident très grave.

Lancezeux poussait une bille de bois sur la scie circulaire, il ne fit pas attention au moment où le bout de la bille presque sciée arrivait près de la scie et sa main gauche fut prise. Il a le pouce complètement enlevé, l’index et l’annulaire sont coupés près de la 3ème phalange.

M. le docteur Gignoux qui passait prodigua un pansement sommaire au blessé et exigea son transport immédiat à Lariboisière.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans GRESSY
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 13:24

gRESSY CHÄTEAUY 06.2008 021

 

Le château de Gressy (actuellement mairie)

 

Pierre, Alexandre, Eugène, COCHIN

 

Né le 1/7/1857 à Paris.

Fils de Joseph COCHIN , entrepreneur et d’Alexandrine, Eugénie BRULLON.

 

Il épouse le 14/11/1883 à Paris Esther, Pauline, Marie TAVEAU, cousine des descendants de  Louis, Victor TAVEAU l’ancien meunier du « Moulin Rouge » et maire de Gressy en 1825.

 

Dont il aura 3 enfants :

- Suzanne, Marie née en 1884 qui épousera Michel DUPRESSOIR, agriculteur  à Boissy le Soc (60).

-  Madeleine, Marie,  Eugénie née en 1886 qui épousera Marcel COURTIER, notaire à Meaux.

- André, Marie, Joseph né en 1892.

 

 

- Capitaine au groupe territorial du 12e régiment d’artillerie

- Entrepreneur de Travaux Publics

- Maire de Gressy de 1892 à 1913 (il succède à Dominique, Eugène Delaroche, fermier, maire depuis  de longues années)

- Conseiller d’arrondissement 1903-1907, parti progressiste.

- Chevalier de la Légion d’Honneur le 31/12/1907.

 

Lorsqu’il devient maire le « Pont Rouge » est en mauvais état ainsi que l’église,

le cimetière est plein et il devra recourir à l’expropriation pour créer un nouveau cimetière (1905-1906).

C’est sous son mandat que le téléphone et le courant électrique seront installés à Gressy.

 

Il était propriétaire du château de Gressy qui avait fait reconstruire pour partie et que son fils continua à rénover, la famille Cochin vendit le château vers 1923.

 

Il fit construire pour l’une de ses filles la maison en brique rouge qui se trouve au bord  de la place de Gressy.

 

Il décède à Paris le 15/1/1910.

 

Sources :

- Sites internet Léonore et Geneanet (Jomave)

- Si Gressy m’étais conté (comité d’embellissement de Gressy et les amis de P-J Macquer)

 

Son arbre généalogique :

 

COCHIN, Pierre, Alexandre, Eugène

Entrepreneur Travaux Publics

Naissance : 1.7.1857 - Paris (75)

Décès : 15.1.1910 (52 ans) - Paris 9e (75)

Fils de COCHIN, Joseph

et de BRULLON, Alexandrine, Eugénie

 

TAVEAU, Esther, Pauline, Marie

 

Naissance : 20.2.1862

Fille de TAVEAU, Paul (1833-)

et de BOULLENGER, Esther, Virginie (1842-)

 

VIE DU COUPLE

Type d'union : mariage

Âges à l'union : Elle a 21 ans - Il a 26 ans

Mariage

14.11.1883 - Paris (75)

ENFANTS

COCHIN, Suzanne, Marie

Naissance : 1884

Union : avec DUPRESSOIR, Michel

COCHIN, Madeleine, Marie,  Eugénie

Naissance : 1886

Union : avec COURTIER, Marcel (1880-)

COCHIN, André, Marie, Joseph

Naissance : 1892

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans GRESSY
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 18:32

Le domestique d'un général de Napoléon était né à Gressy

 

 

Registre Etat civil Gressy

 

Ministère de le Guerre

Secrétariat Général

Bureau des Lois et Archives

Section de l’Etat Civil et Militaire

Enreg N° 2259

Expédié LANY

Vérifiée LAVOYE PIERU

Vu le Chef  de Bureau 22

Délivré Gratis

Le Sous Intendant Chef de Bureau LAMOLEE

 

D’après l’ordre du ministre

Le Secrétaire Général du ministre de la guerre certifie que d’une liste mortuaire

De l’hôpital N° 1 à Dantzick déposé au bureau des lois et archives section de

L’Etat Civil a été extrait ce qui suit

CLAIN Etienne, domestique de Mr le Général Comte Walther

Commandant des Grenadiers à  Cheval de la Garde

Natif de Gressy Département de Seine et Marne entré à l’hôpital le 31 Décembre 1812

Mort le dix janvier dix huit cent treize par suite de fièvre

En foi de quoi il a déclaré le présent certificat pour servir et valoir ce que de raison

Fait à Paris le 29 7bre 1821

Enregistré conforme à l’extrait et certifié par nous maire de Gressy soussigné

Le 30 Décembre 1821

 

                                                                       TOUSSAINT

                                                                       Maire  

 

 

 Biographie du Général Walther :

http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=1135

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans GRESSY
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 20:39

incendie-jpeg.jpg

 

Seine et Marne d’Autrefois almanach historique 1866

L’année 1865 sera tristement citée par les nombreux incendies qui ont éclaté dans le département de Seine et Marne.  Ils ont été le résultat de la malveillance, de l’imprudence, du feu du ciel et de combustions spontanées .A ce dernier cas surtout, doit être attribuée la généralité. On sait, en effet, que des récoltes entassées dans les granges et dans les greniers dégagent des gaz qui ont la propriété de s’enflammer à l’air ; le foin, notamment rentré trop vert, s’échauffe  et engendre de l’hydrogène. Souvent on se perd en conjonctures sur la cause d’incendies résultant d’un phénomène chimique qui s’opère naturellement.

...

9 septembre 1865

Le feu du ciel détruit dix-sept travées de la ferme de Gressy, près Meaux, appartenent à M. Delaroche.

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans GRESSY
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 20:51



Collection Philippe Alibert

 AD 77 Série M


Mitry 8/11/1824 à M. le Préfet (Comte de Plancy)

J’ai l’honneur de vous transmettre les renseignements que vous m’avez demandé par votre lettre du  7 de ce mois au sujet des informations prises par la gendarmerie prises pour découvrir l’auteur de la tentative d’assassinat dont la question dans mon rapport du 21 octobre dernier.

La gendarmerie de Claye s’est procuré le signalement exact de ce prévenu et d’après différentes déclarations qui ont dirigé ses recherches elle a réuni des présomptions très fortes contre un nommé Prieur Pierre, tisserand de profession, demeurant dans une maison isolée de Gressy… et ayant interrogé cet individu et l’ayant confronté avec le signalement, elle a reconnu qu’il y avait identité parfaite. En conséquence ledit prévenu a été arrêté le 20/10 et remis entre les mains de la justice, j’ignore les résultats qui ont suivi.
Gendarmerie royale compagnie de Seine et Marne

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans GRESSY
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 20:50

   Collection  Philippe Alibert

Le Courrier de Seine et Marne 10.2.1934

Une scierie a été la proie des flammes.

Un violent incendie dû à une cause accidentelle a éclaté samedi matin vers 7h30, au hameau de la Rosée, commune de Gressy.

En moins d’une heure, il a complètement anéanti la partie nord-est de l’importante scierie Lacombe et Vilaine.

Les constructions et chantiers détruits couvraient une superficie de 1668m2.

Le feu a pris naissance à l’extrémité de l’usine au milieu du réfectoire où était installé un poêle qu’un ouvrier alluma avant l’arrivée du personnel composé d’une cinquantaine d’ouvriers.

Peu après, et alors que le travail était commencé, le feu se déclara au plafond du réfectoire. Il semble bien qu’il soit dû à une flammèche échappée du tuyau passant sous la toiture.

Activé par un vent assez fort, l’incendie prit de suite des proportions considérables. Les pompiers, la gendarmerie et le personnel durent borner leurs efforts à préserver l’autre partie de l’usine où se trouvait la chaufferie, le réservoir à essence, un camion automobile, les archives et la comptabilité.

Douze bancs de scies, des découpeuses, raboteuses, une grande quantité de caisses et de planches ont été brûlés.

Les pertes dépassent 500 000 F ; elles sont couvertes par une assurance d’un million.

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans GRESSY
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 10:40
                                                                            Collection Philippe ALLIBERT

Croix de s et m 20.8.1899

 

Dans la nuit du samedi 5 août, la foudre est tombée sur les bâtiments de la fabrique de caisses de la Rosée, appartenant à Madame veuve Pellard située à Claye.

Un surveillant qui était couché, M. Caret, a failli être foudroyé.

En un instant la fabrique fut en flammes. Les sapeurs pompiers de Claye, Messy, les employés de la Compagnie Générale des Omnibus conduisant une pompe à vapeur, la gendarmerie et les habitants des communes voisines, accoururent sur les lieux ; les secours furent promptement organisés ; la fabrique se trouvant dans un endroit très boisé, on craignait que l’incendie ne gagnât les bois environnants.

Les livres de comptabilité ont été brûlés : un employé, M. Remy a été grièvement blessé en tentant de les sauver.

Le sinistre prive de travail une centaine d’ouvriers ; les dégâts s’élèvent à 150 000 F ; ils sont couverts par trois assurances.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans GRESSY
commenter cet article