Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 10:19

        

HISTOIRE VILLEVAUDE : UN BIENFAITEUR DE LA COMMUNE.

Athanase René Alphonse MERAULT de BIZY

Il naquit à Paris en 1744.

 

 Issu d’une famille de la haute magistrature, son père faisait partie du grand conseil et son oncle Merault de Villeron était maître des requêtes.

 

Il fut élevé au collège de Juilly (77), il débuta par une chaire de théologie au collège de Montmorency et fut nommé à 25 ans supérieur de la maison d’Education de l’Oratoire à Paris, il refusa le serment à la constitution civile du clergé à la Révolution, il s’exila à Orléans dans sa famille mais fut incarcéré en 1793.

En 1802 il devint chanoine de la cathédrale d’Orléans et en 1805 grand vicaire

de l’évêque d’Orléans, il y dirigea le grand séminaire, il consacra sa fortune entière à la remise en état de cet établissement et aux aides aux institutions charitables et religieuses d’Orléans.

 Devenu presque pauvre il recueillit la succession de son frère vers 1824  et devint propriétaire du château de  Bisy.

 Il fonda cette même année à Villevaudé, moyennant mille deux cents francs, une école de charité et la dota de huit cents francs de rente.

 Il écrivit de nombreux ouvrages religieux.

 

  Il mourut à Orléans le 13.6.1835.

 

 Sources : Archives privées de la famille Albinet.

Médiathèque de Meaux : Dictionnaire biographique19e s., Biographie Française Prévost Roman 1959.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 11:15

                                

                                                           Gravure Delaval

HISTOIRE VILLEVAUDE : LA TOUR DE MONTJAY

 

Le Château de Montjay-la-Tour fut construit dans le premier quart du XIIe siècle,

Alberic de Montjay dit Paganus ou Païen de Montjay (décédé en 1147) était vassal de l’Evêque de Paris et familier des Rois Philippe 1er et Louis VI.

Sa fille Ermengarde (née en 1090) épousa Henri de Châtillon (1080-1130)

Leur fils Gaucher de Châtillon (1110-1146)  fit fortifier le château de Montjay et entretint une garnison de pillards qui terrorisa le voisinage et menaça  les terres du roi Louis VII.

En 1142 l’armée de Louis-le-Jeune prit et rasa le château,  ne laissant que la  tour.

En 1430 les anglais de Bedford s’emparèrent de la tour.

Des familles illustres furent propriétaires de la seigneurie de Montjay : de Bourbon, de Bourgogne,  de Chabannes, de Dreux, de France (Tristan, fils de St Louis),  de Nevers, d’Orgemont, de St Pol etc…

Avant la Révolution elle appartenait au Duc de Gesvres qui en fit don à la commune de Villevaudé.

La tour fut rasée au 19ème siècle.

 

Sources :

Médiathèque de Meaux :

-          Notice historique sur les villages du département.

-          Biographie Française  Prevost Roman.

-          Châteaux forts et féodalité en Ile de France du XIe au XIIe siècle.

Internet : Geneanet, site Arnaud Aurejac.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:14

Charles, Victor HOUR

 

Il est né le 28/4/1848 à Montjay-La-Tour commune de Villevaudé (77)

 

Fils de Charles, François HOUR, jardinier et de Félicité Eugénie GOBEILL(issus tous deux de vieilles familles de la Brie)

 

Il entre à l’âge de 11 ans  comme apprenti dans un établissement  parisien de fabricant d’horloge, il gravira tous les échelons pour reprendre en 1881 cet atelier de mouvements d’horlogerie très sophistiqués , l’entreprise reproduit des pendules de style « Diette et Hour », puis Charles, Victor Hour s’associe avec Maurice Lavigne et la fabrication portera le nom « Hour-Lavigne ». Ces pendules sont encore  fabriquées aujourd’hui dans le Doubs.

A la fin du 19ème siècle la manufacture d’horlogerie bronze et art Charles Hour située 7. rue Anastase à Paris était la plus importante de France dans sa catégorie, elle comptait 800 ouvriers, et faisait 3 millions de francs de chiffre d’affaires.

Elle obtiendra en 1910 le grand prix de Bruxelles et en 1911 celui de Turin.

 

Charles Victor Hour est membre fondateur de la chambre d’horlogerie à Paris , créée en 1875, il en deviendra président.

Il est également membre fondateur de l’école d’horlogerie.

Le 14/8/1900 il est nommé Chevalier de la légion d’honneur

 

 

Sources :

- Site Léonore

http://www.bsse.net/hourlavigne/histoire.htm

http://www.guide-joailliers.com/joaillier/hourlavigne/index-3423-hour-lavigne-a-paris-depuis-1848-le-temps-a-du-talent.html

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 20:05

Petite Gazette de Dammartin et ses environs 7/4/1895



Un sieur Levasseur Louis, journalier au service de M. Lantenois à Villevaudé, travaillait, ces jours derniers, au lieu dit « La Ferme morte » près de la route de Claye. Il avait déposé un gilet au bord du fossé, quand le soir venu, Levasseur voulut reprendre son vêtement, il s’aperçut qu’une montre en argent d’une valeur de 50 F qui était dans la poche avait disparu. La gendarmerie recherche le voleur
.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 11:51

dhuis villevaudé 2 15.10.2011

Aqueduc de la Dhuis

 

 

Le Publicateur 26.8.1904

 

Villevaudé

Joseph Tillet, 21 ans, terrassier sur les chantiers de la Dhuis, est inculpé de coups et blessures. Le 7 août, il eut une discussion avec l’aubergiste Miral au sujet d’une boîte de tripes qu’il avait commandée et qu’il ne voulait plus ensuite consommer.

Il envoya un coup de poing dans la figure de Mme Veuve Botigny, belle mère de Miral. Puis le garde-champêtre Deflandre, que le maire avait requis, voulant l’emmener au poste, reçut aussi un coup de poing qui lui cassa une dent.

    Tillet déclare, ainsi qu’un témoin, que le garde était en état d’ébriété.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 15:59

Le Publicateur 24.6.1888

Le facteur M….. venait de quitter la commune de Villevaudé le 14.6 à midi et se dirigeait vers Le Pin lorsqu’il aperçut dans une pièce d’avoine le garde champêtre F...... en compagnie de 2 ouvriers de ferme les frères G….

 

M……. cria en plaisantant au garde et aux 2 frères G….. « je vais vous faire un procès ».

Le garde-champêtre croyant que le facteur allait prendre un revolver en sortit  lui-même un de sa poche qui maladroitement manié partit et atteignit le facteur en pleine poitrine.

M. le docteur Henne a été commis pour examiner la blessure du facteur M…... Le garde-champêtre F…… a été laissé en liberté.

 

 Le Publicateur 27.6.1888

 Le coup de revolver reçu par le facteur M….. motivera la comparution du garde F…… de Villevaudé devant la cour d’appel de Paris. La situation du facteur est toujours très grave et la balle n’a pas encore été extraite.

Le garde champêtre ne sera pas accusé de tentative de meurtre mais il comparaîtra sous l’inculpation de blessures graves causées par lui et ayant occasionné une incapacité de travail de plus de 20 jours……

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 10:03

dhuis villevaudé 2 15.10.2011

Villevaudé : aqueduc de la Dhuis

 

 

 

 

 

Le publicateur   1.6.1904

 

Villevaudé

Une enquête de commodo et incommodo est ouverte par suite de la demande d'autorisation faite par M. Louis Meunier, cultivateur à Villevaudé, à l’effet d’installer au lieudit chemin de Paris, commune de Villevaudé un dépôt de détritus des halles centrales de Paris.

Les oppositions à l’établissement de ce dépôt seront reçues à la sous préfecture de Meaux ou à la mairie de l’opposant, dans le délai d’un mois.

La demande et le plan sont déposés à la mairie de Villevaudé.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 20:04

Article paru sur le site Villevaudé, Trois Associations :

08 novembre 2009

L'enfer du bagne ou la guillotine sèche

 

Dur, dur d’être bagnard…

Pichegru, Dreyfus, Lagrange, Seznec, Papillon… Quel est le trait commun entre ces hommes ? Le bagne, bien sûr ! Dans le cadre de l’exposition sur le bagne de la Guyane ou « la guillotine sèche » (ainsi appelé par des députés de la IIIe République hostiles à la peine capitale) qui se tient actuellement à la bibliothèque de la Roseraie, Bernard Borghésio-Ruff a donné vendredi 6 novembre à 20h30 une conférence très intéressante sur les anciens bagnes équatoriaux français. Une leçon d’histoire qui a littéralement captivé l’assistance villevaudéenne.

Pendant 2h30, le conférencier a tenu en haleine un auditoire de 35 personnes, ce qui attestait bien de l’intérêt de son sujet. Il faut dire que l’homme sait de quoi il parle : il a résidé en Guyane française pendant 24 ans, dont 8 ans consacrés à exercer des fonctions de conseilleur pédagogique en pays amérindien et 3 en tant que documentaliste. Passionné d’histoire, il a soigneusement consigné les récits d’anciens bagnards restés sur place et photographié les vestiges des camps encore existants. Parallèlement il a publié un livre sur la Guyane pour inviter les touristes à découvrir ce lointain département exotique situé sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud, bordé au nord par l’océan Atlantique, au sud par le Brésil et à l’ouest par le Suriname.
…..

consultez l’article complet :

http://villevaudeassocs.typepad.fr/villevaude/2009/11/lenfer-du-bagne-ou-la-guillotine-s%C3%A8che.html

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 22:28

Extrait de l’article paru sur le site :
Villevaudé, trois associations

 
Prendre un curé pour un ange...



Ce n'est pas le titre d' un nouveau roman !

On n'en a pas cru ses yeux en ouvrant le journal local La Marne du 15 avril 2009, (à votre disposition à la bibliothèque) .

C'est bien notre curé, Padre, qui , en réalisant le 1e avril un saut en parachute de 3 500 mètres, est ainsi devenu, à 86 ans, le parachutiste le plus âgé de France...

Liliane Blanadet, une de ses paroissiennes, a voulu lui rendre un hommage aussi affectueux qu'admiratif - sentiments partagés par tous les Villevaudéennes et Villevaudéens - en lui dédiant ce poème, que vous pouvez fredonner sur un air de Yves Duteil...



Pour plus amples informations :

http://villevaudeassocs.typepad.fr/villevaude/2009/04/prendre-un-cur%C3%A9-pour-un-ange.html

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 22:55

L'Association Loisirs Jeunes et la Bibliothèque de la Roseraie vous invitent à assister à l’inauguration de l'exposition "Le bagne de la Guyane, ou la guillotine sèche", le vendredi 6 novembre 2009 à partir de 18h30, à la bibliothèque de la Roseraie.
Cette exposition sera présentée par Bernard Borghésio-Ruff :
Un exposé argumenté du thème de l'exposition permettra à chacun de mieux saisir l'histoire du bagne de la Guyane.

Enseignant à l'école de Villevaudé de 1975 à 1980 , il a connu bien des élèves dans cette charmante commune. Ensuite nommé à Villeparisis puis en Guyane pendant vingt-quatre  ans, dont huit ans consacrés à l'exercice de fonctions de conseiller pédagogique en pays amérindien et trois de documentaliste, il est maintenant à la retraite, partageant son temps entre la ville de Meaux, la Guyane, le Brésil… et Villevaudé, village de son ancienne directrice et amie.
Membre de la Société des Lettres de France depuis 1989, ex membre de la société historique de Guyane, il a publié trois ouvrages et des plaquettes malheureusement épuisées, les éditeurs ayant fait défaut.

Vous trouverez l'un de ses livres: Bonjour la Guyane (éditions du jaguar) en bibliothèque de la Roseraie à Villevaudé.

L’exposition sera visible jusqu’au 21 novembre

Y.Godefroy, présidente de l’Association Loisirs Jeunes de Villevaudé

 

http://villevaudeassocs.typepad.fr/

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article