Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 11:14

 

 Le Courrier de s et m 19.8.1922

Le service d’autobus qui fonctionne d’une part entre la gare de Villeparisis et Claye en desservant Souilly, et d’autre part entre Lagny et Claye, en desservant Fresnes, Annet et Carnetin, constitue assurément une amélioration appréciable des moyens de transports. Malheureusement il donne lieu à des critiques justifiées.

 C’est ainsi que ne partant pas assez tôt les autobus arrivent trop tard à la gare. Il advient même que le chauffeur est obligé d’aller jusqu’à Sevran dans l’espoir de rattraper le train.

 Comme on le voit cela ne marche pas à  souhait, tant s’en faut. Il y a une absence totale d’organisation et de direction dont souffrent les voyageurs et il serait grand temps que ce désinvolte laisser aller prit fin.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Transports
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 14:20


Almanach historique diocèse de Meaux 1771

Le carrosse de Meaux contient 12 personnes. Il part tous les lundis et jeudis à 6 h du matin pour Paris où il arrive le même jour à 4h du soir. Il repart de Paris les mercredis et samedis pareillement à 6h du matin.

Le bureau est à Meaux vis-à-vis la cathédrale chez M. Detchevery, on y paye les places 5 livres.

A Paris à l’Hôtel de Pomponne, rue de la Verrerie.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Transports
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 13:44

1838 (Le Peuple de la Brie 18.2.1937 Miettes d’histoire)

C’est en 1838 que l’étude d’un projet de chemin de fer de Paris à Meaux fut terminée.

La voie devait être voisine de la route ordinaire jusqu’à Claye puis prendre à droite, traverser trois fois la Marne et arriver à Meaux. Deux ans étaient prévus pour la fin des travaux évalués à 11 ou 12 millions. Cependant ce n’est pas ce projet qui fut réalisé, et ce n’est que le dimanche 20 mai 1849 que le premier train fit son entrée en gare de Meaux, après avoir parcouru le trajet en deux heures. Il était composé de deux wagons. La ligne fut livrée au public le 6 juillet et l’inauguration officielle eut lieu le 2 septembre en présence du prince Napoléon, Président de la République.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Transports
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 15:54

          

CLAYE HISTOIRE : ACCIDENT MORTEL

 Le Publicateur 14.2.1875

Un bien douloureux accident est venu jeter la tristesse dans notre petite ville. Vers quatre heures des voituriers marchands de fourrages rencontrèrent en haut de la grande rue presque vis-à-vis de l’auberge Grandin deux voitures revenant de Villeparisis et appartenant au nommé Caron commissionnaire à Meaux. N’apercevant pas le conducteur et le croyant endormi dans l’une de ses voitures, ils passèrent.

Mais quelle ne fut leur surprise lorsque à 150 mètres plus loin ils trouvèrent sur le milieu de la chaussée un cadavre baignant dans le sang et qui fut  reconnu de suite pour être le sieur Alexandre Nisard le malheureux conducteur des voitures.

On croyait d’abord à un crime mais l’instruction démontra bien vite le contraire.

M. le Juge de Paix, le brigadier de gendarmerie et d’autres personnes averties par les voituriers se sont rendus immédiatement sur le lieu de l’accident et il a pu être constaté qu’en descendant de la voiture où il se trouvait placé, le conducteur engourdi par le froid ou encore sous l’influence du sommeil a dû manquer le marchepied et perdant l’équilibre, a fait une chute qui lui a coûté la vie : l’une des roues lui passa toute entière sur la tête, la mort a été instantané.

Le cadavre a été transporté au corps de garde où sa famille est venue le reconnaître. Alexandre âgé d’environ 30 ans, laisse une veuve et plusieurs enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Transports
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 16:41

 

CLAYE-SOUILLY HISTOIRE : LES BORNES ROYALES

 Si vous vous promenez au bord du Canal de l’Ourcq, avenue Aristide Briand, à l’intersection de la rue de Vilaine vous découvrirez une borne royale en granit gris, d’un mètre environ de hauteur, portant le  n°15.

 

 Cette borne à l’origine se trouvait sur l’ancienne route de Meaux qui passait rue de Charny et redescendait  aux alentours du cimetière, elle a été déplacée lors du creusement du canal de l’Ourcq.

 Le Conducteur Français de 1778 « Les routes desservies par les nouvelles diligences… », nous fait une description très détaillée de Claye à cet emplacement :

 

 « Arrivé au chemin de Velaine ( Vilaine), à droite, avant lequel il y a une croix ; on voit de l’autre côté de la prairie le hameau de Voisin et à la gauche la ferme de l’Arvillers ( l’Arsilllière); le village de Carnetin est plus loin au-dessus, précisément au midi.

 Dix toises plus loin, arrivez au n°15.

 Quittant la borne militaire, on descend une côte rapide, en laissant à gauche un chemin planté qui conduit à la Commanderie de Choisy-le-Temple et au village de Charny, il y a une remise à sa gauche.

 Trois toises avant d’être au bas, on voit le chemin et les maisons du hameau de Velaine (Vilaine) à 60 toises de la route, au bord de la prairie.

 Etant au bas on côtoie une plantation de peupliers, avec un marécage rempli d’eau à gauche, il est bordé de saules de même que les prairies qui sont à droite, arrosées par le ruisseau de Claye ; le vallon vient de la route de Charny à gauche….. »

 Le point de départ des bornes royales était le parvis de Notre Dame, la distance entre elles était d’environ 2 kms, ce qui signifie que la borne royale n° 15 est située à environ 30 kms du Centre de Paris.

 

Sources :

 BDGB : Le Conducteur Français de 1778 Les routes desservies par les nouvelles diligences…

 Médiathèque de Claye-Souilly : Evocation des temps anciens E. Soitel.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Transports
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 20:16

La petite gazette  de Dammartin et ses environs17/5/1891

Chemin de fer de Dammartin à Aulnay-les Bondy

 Nous avons entretenu, à diverses reprises, nos lecteurs, du projet de chemin de fer entre Dammartin et Aulnay-les-Bondy. Nous avons aujourd’hui la bonne fortune de leur donner connaissance des principaux passages du rapport de M. Lefort, ingénieur, chargé de l’étude de cette nouvelle voie de communication, appelée à nous mettre en rapport plus direct avec nos voisins de Juilly, Nantouillet, Claye,etc :

 

 

 « L’avant-projet que nous nous proposons de construire a pour but l’établissement d’une voie ferrée de la station d’Aulnay-les Bondy à Claye, avec prolongements possible vers Dammartin et raccordement au tramway du Raincy-Montfermeil. »

 

« Le tracé prend son origine à la station d’Aulnay-les-Bondy, sur la ligne du Nord, pénètre dans le village en formation appelé Aulnay-sous-bois ……., il se jette brusquement encore à gauche pour prendre possession du chemin des administrateurs et desservir Clichy-sous-Bois, Coubron, Courtry, Le Pin, Villevaudé, Claye avec possibilité d’un prolongement vers Dammartin, par Messy, St Mesmes, Nantouillet et Juillet ; cette voie emprunte partout les routes et chemins qu’elle rencontre. »

Des stations ou haltes seraient établies à Aulnay-sous-bois, à la traversée du canal de l’Ourcq, à la traversée du chemin de fer de Bondy à Aulnay, à la Fosse-Maussoin, à la bifurcation du tramway du Raincy-Montfermeil, Clichy-sous-bois, Coubron, Courtry, Le Pin, Villevaudé, Claye, Saint-Mesmes, Nantouillet, Juilly et Saint Mard dans le cas du prolongement cité plus haut, En outre, deux gare maritimes seraient établies sur le canal de l’Ourcq à Aulnay-sous-bois et à Claye. »

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Transports
commenter cet article