Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 18:50


Almanach historique topographique et statistique du département de Seine et Marne

et du Diocèse de Meaux 1866

Le château du Plessis-aux-Bois, jadis demeure somptueuse des marquis de Boissy, a été démoli il y a quelques années ; la charrue passe sur son emplacement ainsi que sur le sol du parc et des curieux bosquets de buis qui dataient de Henri IV. Un dernier témoin de sa splendeur avait été épargné, c’était un obélisque monolithe, de 5 à 6 mètres de hauteur, élevé dans le bois qui s’étendait devant la façade occidentale du château, il vient d’être foudroyé, renversé et mis en pièces dans le formidable orage qui, le 12 mai dernier, a traversé notre contrée.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans POMPONNE PLESSIS-AUX-BOIS
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 11:49

 

Théophile,  Paul SOYER

Ciseleur, graveur, émailleur

 

Née le 20/11/1832 à Pomponne (77)

 

Fils de Jean Baptiste Soyer, manouvrier et Rose, Françoise Dupont, blanchisseuse.

 

Il épouse le 15/10/1854 à Paris 3e Anne Rousselot, couturière.

dont il aura plusieurs enfants et notamment Alphonse, Théophile né le 23/7/1853 à Paris 7e  qui suivra sa trace.

 

En 1850 il exerce à Paris la profession de ciseleur, puis il s’initie à la technique de l’émail.

En 1861 il ouvre un atelier de graveur-émailleur à Paris rue Mauconseil.

Il travaille avec des émailleurs et orfèvres renommés comme Claudius Popelin,

Charles Duron ou Gustave Baugrand.

En 1867 il obtient  une médaille de bronze à  l’Exposition Universelle.

Puis il ouvre un atelier plus grand, toujours à Paris  4 bis rue Saint-Sauveur,

atelier spécialisé dans l’émail peint (pour la bijouterie,l’orfèvrerie ou les plaques pour l’ébénisterie).

Il participe également à toutes les expositions universelles françaises et étrangères, ainsi qu’aux expositions de l’Union Centrale des Beaux Arts appliqués à l’Industrie.

Le 18/12/1889 il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur.

C’est son fils Alphonse, Théophile qui reprendra son atelier en 1896.

Il décède le 16/8/1903 à l’hôpital de Lagny (77)

En effet à la fin de sa vie il était revenu vivre à Pomponne 8, rue de la Madeleine.

Sources :

Internet :

http://www.marcmaison.fr/pdf/soyer_1.pdf

-Site Léonore

-Archives départementales 77

-Archives de Paris.

 


Alphonse,Théophile SOYER

Peintre-Emailleur

 

Né le 23/7/1853 à Paris 7e

 

Fils de Théophile, Paul Soyer, ciseleur, graveur, émailleur et de Rousselot Anne, couturière.

 

Il épouse le 23/1/1879 à Paris 10e Lucie Dejoux peintre-émailleur native de l’Ain, dont il aura une fille Jeanne qui suivra sa trace.

 

Son père l’oriente vers les Beaux Arts, il suit les cours de Yvon et de Levasseur.

Puis il commence à travailler l’émail à Courbevoie

Au Salon de 1870 , il débute sa carrière artistique.

En 1876 il participe  aux Expositions de l’Union Centrale des Beaux-Arts appliqués à l’Industrie.

En 1889 à l’Exposition Universelle, il obtient unemédaille d’argent  et sa femme, Lucie Dejoux, peintre-émailleur qui travaille avec lui  unemédaille de bronze.

En 1900 à l’Exposition Universelle, il obtient unemédaille d’or.

En 1909 il ouvre un nouvel atelier rue de Bondy à Paris, l’atelier fermera à la fin de la 1ère Guerre Mondiale.

 

Il sera également Président de la Sté des Eclectiques

 

Le 29/12/1904 il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur pour ses services dans l’armée où il franchira tous les échelons : soldat chasseur à pied en 1873, il sera nommé Capitaineadjoint major des chasseurs à pied en 1896.

 

Il décède en 1940.

 

Sources :

Internet :

http://www.marcmaison.fr/pdf/soyer_1.pdf

http://cn.19th-century.marcmaison.com/objet-d-art/poissons

http://www.architectural-garden-antiques.com/?p=126

http://www.musee-orsay.fr/fr/espace-professionnels/professionnels/chercheurs/rech-rec-art-home/notice-artiste.html?no_cache=1&nnumid=129473&retouroeuvre=%252Ffr%252Fcollections%252Fcatalogue-des-oeuvres%252Fnotice.html%253Fnnumid%253D154951

 -Site Léonore

-Archives de Paris.

 

 

Jeanne SOYER

Peintre-Emailleur

 

Née le 27/11/1879 à Paris 10e

 

Fille de Alphonse, Théophile Soyer et Lucie Dejoux, tous deux peintres-émailleurs

et petite fille de Théophile,  Paul Soyer.

 

Elle épouse en 1906 M. Lemerle.

 

Initiée très tôt à la technique de l’émail, Jeanne, la fille unique de Théophile et Lucie, travaille

à partir de l’âge de 16 ans dans l’atelier de ses parents.

En 1900 elle expose à l’Exposition Universelle dans la catégorie des émaux d’art.

En 1906 après son mariage elle cesse toute activité mais pratique l’art de l’émail pour son plaisir.

Elle décède en 1967.

Sources :

Internet :

http://www.marcmaison.fr/pdf/soyer_1.pdf

-Site Léonore

-Archives de Paris.

 

 

Extrait arbre généalogique de la famille SOYER

 

SOYER, Jean Baptiste 

manouvrier

 

PARENTS 

SOYER, Jean 

EFRAI, Marie, Geneviève 

Filiation : Enfant légitime

EVENEMENTS PERSONNELS 

Naissance 

1797 - Isles les Villenoy

Décès

23.9.1836 - Pomponne - 39 ans

UNIONS

Famille 1 (mariage)

DUPONT, Rose, Françoise (an VI-1867)

Âges à l'union : Elle a 23 ans - Il a 24 ans

Mariage : 27.7.1821 - Pomponne

ENFANTS

De l'union avec DUPONT, Rose, Françoise

SOYER, Alexandre, Jules

Naissance : 23.12.1829 - Pomponne

SOYER, Louis, Auguste

Naissance : 22.11.1831 - Pomponne

SOYER, Théophile, Paul

Naissance : 20.11.1832 - Pomponne

Mariage : 15.10.1854 - Paris 3e avec ROUSSELOT, Anne, Élisabeth, Anastasie (1834-)

Décès : 16.8.1903 (70 ans) - Lagny-sur-Marne

(2 enfants)

SOYER, Alexandre

Décès : 17.8.1830 - Pomponne

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans POMPONNE PLESSIS-AUX-BOIS
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 14:16


Série M AD77 28.9. 1861

Mr le Préfet

J’ai l’honneur de vous informer que par suite d’un accident survenu le 26 du courant vers 9 heures du soir sur la ligne de chemin de fer du nord plusieurs personnes du canton de Claye ont été plus ou moins grièvement blessée, les sieurs Gibert père et fils et la jeune femme de ce dernier, serrurier au Plessis-aux-Bois ont été tués sur le coup.

Cet accident est survenu par suite de la rencontre de deux trains à la bifurcation de la ligne du nord et de celle de Paris à Soissons.

Agréer….    
             Pour le sous Préfet.....

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans POMPONNE PLESSIS-AUX-BOIS
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 19:53


Registre des délibérations de la Compagnie des Canaux 15.3.1853

Etablissement des ports d’embarquement à Trilbardou et à Charmentray pour le bois à provenir du parc du château de Plessis-aux-bois.

M. Bataille autorisé à remplacer des planches en chênes par des croutes en bois blanc crédit fixé à 500 f porté à 706 f.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans POMPONNE PLESSIS-AUX-BOIS
commenter cet article