Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 10:24

                                                        Collection Legendre

 

La Marne 30.5.1963

La réfection des clochers de nombreuses églises de la région est due à l’entreprise Legendre.

C’est en 1920, venant de Rambouillet, puis de Mitry que s’installait à Claye-Souilly M. Legendre.

Au prix d’un dur labeur il allait en quelques années monter une entreprise importante, connue et réputée dans toute la région.

Aujourd’hui l’entreprise Legendre est devenue l’ Entreprise Legendre frères et Cie.

Philippe Legendre qui est président de la Chambre Syndicale des Entrepreneurs de l’arrondissement de Meaux et son frère Gilbert ont repris le flambeau continuant dans les meilleures traditions de travail de l’entreprise y apportant des modernisations et des techniques nouvelles indispensables de nos jours.

L’entreprise compte actuellement une cinquantaine d’employés et dix camions, de ces camions jaunes que l’on rencontre souvent, sillonnent les routes de notre région couvrant un rayon d’action de 50 kms.

Ce n’est pas sans surprise que nous avons appris à l’occasion des rencontres que nous avons eues avec les directeurs, que l’Entreprise Legendre s’est spécialisée, voilà déjà quelques années dans la réfection des clochers d’église.

Il fallait pour ce travail, une technique très particulière, notamment dans le principe d’échafaudage. Ce fut un succès, et de nombreux clochers doivent aujourd’hui leur bel aspect à l’Entreprise Legendre......clochers de la région : Mitry, Compans, Dampmart et tant d’autres, débordant même du cadre local.

On vint de loin s’inspirer et user de la technique employée, et des échafaudages tubulaires.

Mais les clochers et leur couverture n’étaient qu’un compartiment de l’activité de la maison, un compartiment qui a laissé totalement la place aux travaux de l’entreprise générale : Maçonnerie, chauffage, plomberie, couverture, un domaine moins artistique sans doute, mais qui demande bien des connaissances, un domaine où il y a également beaucoup à faire, dans une époque où on semble s’être résolument tourné vers la construction.

L’entreprise Legendre frères et Cie fait face, s’adaptant aux besoins et aux désirs grandissants des individualités et des sociétés, perpétuant un renom que ses directeurs, ses cadres, ses ouvriers, ont su lui donner. J.R.

 

 

                                                                  Collection Legendre

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 10:38



Publicateur 10.7.1873

 

Suivant acte passé chez Me Barizet notaire à Claye-Souilly soussigné, le 16.6.1873 enregistré, une sté en nom collectif a été formé pour le commerce du bois en général et particulièrement l’exploitation de la scierie mécanique sise à Claye-Souilly entre :

1° Louis Antoine LOBBE père

2° François Eugène LOBBE Neveu

3° Louis Philippe LOBBE Fils

tous les 3 entrepreneurs de sciage demeurant à Claye-Souilly. 

La raison  et la signature seront Lobbé et Compagnie.

Le siège social est établi à Claye-Souilly, en l’usine.

La signature sociale appartiendra aux 3 associés, ils ne pourront en faire usage que pour les affaires de la sté, sous peine de nullité des engagements qu’ils auraient souscrits et de tous dommages et intérêts. Ils ne pourront créer d’effets de commerce qu’en représentation des bois achetés par la sté.

Le capital social est fixé à somme de quarante huit mille francs. Il consiste en matériel d’exploitation, bois en grume et bois débités, et est dès à présent fourni par les associés chacun pour un tiers.

La sté est contractée pour une durée de 10 années, à commencer le 18.6.1873 pour finir le 18.6.1883.

Une expédition dudit acte de sté a été déposée au greffe de la justice de paix du canton de

Claye-Souilly, le 5.7.1873 et au greffe du tribunal de commerce de Meaux, le5.7.1873.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 17:43


Série M AD77 11.10.1864

Commissariat de Claye-Souilly

Le commissaire de police soussigné rend compte du fait suivant :

Le vendredi 7 octobre courant vers les 10 heures du matin le nommé Fontaine Alexandre âgé de 19 ans, Célibataire, d’origine belge, charretier au service de M. Cholet, Entrepreneur de voitures publiques domicilié à Claye, lequel était occupé à conduire du bois provenant de la gare de Mitry dans cette même commune, est tombé accidentellement sous la roue de la voiture qu’il conduisait laquelle lui a fracturée la cuisse droite en plusieurs endroits. Ce jeune homme a été relevé immédiatement et conduit au moyen d’une voiture à l’hospice de Meaux, c’est un excellent sujet et un bon travailleur.

Le sieur Cholet son maître regrette beaucoup que cet accident lui fut arrivé.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 10:33


Publicateur 1.3.1874


Etude Barizet

Par acte du 25.2.1874 Mr Valentin Conreux, aubergiste et Mme Alexandrine Colombe Renard son épouse demeurant à Claye-Souilly   ont vendu à :

Mr Louis Denis Delion maçon et marchand épicier et dame Elisa Marina Morin son épouse demeurant à Montfermeil,l e fonds de commerce de marchand de vins, aubergiste, exploité par eux 122 gde rue à Claye-Souilly.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 13:44


Le Courrier de s et m 13.5.1922

Deux ouvriers de l’entreprise Ané, viennent d’être victimes d’un accident qui aurait pu avoir les conséquences plus graves.

Georges Legendre 18 ans pilotait un camion chargé de pavés qu’il avait pris à la gare pour les transporter sur la route de St Mesmes. Auprès de lui avait pris place son camarade Raymond Decoudun âgé de 20 ans. Au carrefour de la route départementale et du chemin de grande communication, surgit une voiture hippomobile qui suivait la même direction de Gressy. Legendre voulut doubler cette voiture, mais la roue gauche avant de son véhicule étant montée sur un tas de pierres, le conducteur ne fut plus maître de sa direction et le camion alla se jeter contre un peuplier.

Dans le choc, les étriers fixant la carrosserie furent rompus et celle-ci projetée en avant enserra les deux ouvriers entre le siège et l’avant de l’auto dont le volant était brisé.

Il fallut décharger le camion pour dégager les deux blessés dont la cuisse droite était fracturée.

Legendre fut conduit après visite du docteur Eschalier, à l’hôpital de Lagny. Quant à son compagnon Decoudun qui fait partie du 1er contingent de la classe 22, il est resté dans sa famille.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 13:42


Publicateur 21.2.1909

 

Mercredi matin Léon Parent 40 ans de Villevaudé et Eugène Duval, carriers à Claye travaillaient au chargement des wagonnets à l’usine à plâtre Letellier. Parent était monté sur un wagonnet qui lancé dans la courbe arriva à très vive allure. L’imprudent ouvrier n’avait pas serré le frein et un déraillement se produisit, il fut serré fortement entre un wagon et un poteau. Duval le dégagea aussitôt. On le transporta à la cantine de Mme Veuve Marchat où il rendit son dernier soupir 2h après son arrivée.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 09:05

Petite Gazette de Dammartin et ses environs 18. 7. 1897

 

Concours Agricole Lizy sur/ourcq

Récompense :

Maréchalerie

1er prix Capayrou Claye

8ème prix Perrette Claye

Travaux de fer

1er prix Capayrou Vermeil

4ème prix Perrette Argent

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 21:01

 

Petite Gazette de Dammartin et ses environs 5.4.1891

Un vol important a été commis le 27/3 dernier au préjudice de M. Plé cantinier à l’usine Letellier, le voleur est un pensionnaire de la cantine du nom de C…. L….. âgé de 36 ans et domicilié chez M. Plé depuis le 4/3….

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 20:59

Petite Gazette de Dammartin et ses environs 6.11.1898

On lit dans le publicateur.

Des vols sont commis depuis le mois de juillet dans les usines de Claye et des environs.

On peut évaluer à 3 000 F déjà la valeur des courroies qui ont été coupées et emportées par des malfaiteurs dont la manière d’opérer ne varie pas.

Aux méfaits que nous enregistrons chaque semaines, deux autres viennent s’ajouter aujourd’hui. Pendant la nuit, ces individus ont brisé un grand carreau de fenêtre pour s’introduire dans l’établissement de M. Auguste Rouquier, fabriquant de traverses de chaises à Claye.

L’atelier est situé sur le bord du canal de l’Ourcq.

Ils ont dérobé 6 courroies estimées à 400 F.

ROUQUIÉ, Joseph, Augustin

Naissance : 25.7.1853 - Vaureilles

Décès : 7.8.1936 (83 ans) - Claye Souilly

Fils de ROUQUIÉ, Baptiste

et de BRUGEL, Rosalie

 

DIDIOT, Marie-Céline

 

Naissance : 13.4.1864 - Claye Souilly

Fille de DIDIOT, Jean Baptiste (1837-)

et de MOULUT, Catherine, Elisa (1836-)

 

VIE DU COUPLE

Type d'union : mariage

Âges à l'union : Elle a 20 ans - Il a 30 ans

Mariage

31.5.1884 - Claye Souilly

Domicile 94 gde rue

1886 - Claye Souilly

Domicile rue de messy

1926 - Claye Souilly

ENFANTS

ROUQUIÉ, Laure Gabrielle

Naissance : 1890 - Claye Souilly

(sans descendance connue)

ROUQUIÉ, Irma Léa

Naissance : 12.5.1893 - Claye Souilly

(sans descendance connue)


Source : Cercle Généalogique de la Brie NMD Claye-Souilly

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 10:41

La Marne 2/5/1963

Les manométres A.R.M.

C’est en 1950 qu’ARM a pris l’extension qui ne fait aujourd’hui que croitre et embellir. L’usine qui compte à l’heure actuelle une trentaine de technicien et d’ouvriers a, à sa tête, un directeur dynamique M. Richert, ancien mécanicien de la marine, qui est épaulé par son épouse et par son fils aîné Christian, qui termine ses études, mais qui manifeste déjà un vif intérêt pour l’usine et pour ses activités.

Depuis des années ARM qui dresse fièrement la tour Eiffel de ses trois lettres, a produit des milliers de robinets et de manomêtres apportant sans cesse de nombreuses et intéressantes améliorations techniques.

Le manomètre classique a ainsi reçu des perfectionnements fort séduisants et appréciés des utilisateurs.

Les manomètres spéciaux ARM sont étanches dans un bain de glycérine, munis d’un stabilisateur de fréquence et d’un compensateur thermique en inox à membranes et ces avantages en font des outils précis et fort solides.

Les débouchés d’ARM n’en sont que plus nombreux et imposants : c’est l’usine Alsthom  de Belfort, dont le renom n’est plus à faire, ce sont divers fabricants de groupes frigorifiques, dont les Russes, ce sont les raffineries françaises, c’est enfin et ce n’est pas la moindre, la Marine Nationale !

Ce n’est pas sans surprise que nous avons appris au cours de notre visite que 1000 manomètres ARM spécialement conçus, allaient équiper la future « Jeanne d’Arc », un croiseur porte hélicoptères. Surprise d’apprendre que « France » notre paquebot choc qui satisfait si bien notre orgueil national est équipé également de plusieurs manos ARM…. J.B

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Entreprises de Claye-Souilly
commenter cet article