Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 10:01

     


Petit fils de Jean Claude Etienne Bénard (1762-1839), Maître d’Ecole de Charny (77) de 1789 à 1818,  fils de Jean Baptiste  Etienne Bénard, percepteur à Charny (77) et Maire de Claye-Souilly de 1866 à 1869 et de Marie Marguerite Gibert, fille d’un marchand boucher de

Fresnes sur Marne (77),

 

Etienne Philéas BENARD est né le 7.8.1815 à Fresnes sur Marne 77.

 Lorsqu’il épouse en avril 1845 à Paris Agathe Louise CARPENTIER,  son père lui donne  une somme de 12 000 F.

 Il est Négociant à Paris.

 C'est lui qui fera construire le Château des Tourelles vers 1850 dans un pseudo style Louis XIII sur un parc de 45 hectares, il y vivra avec son épouse, ses enfants et trois domestiques (une femme de chambre, une cuisinière et un jardinier) se partageant entre Claye-Souilly et son domicile parisien au 61. rue Neuve des Petits Champs.

 Il décède  le 11/3/1895 et est inhumé au cimetière de Claye-Souilly dans une chapelle qui existe toujours.



 Sources : AD 77 : recensements Claye-Souilly 1876,1886

Médiathèque Meaux : Publicateur 22.3.1885

 CG Brie : BMS Claye-Souilly, Charny, Fresnes,

 AD 77 : Monographie de l’Instituteur de Charny,

 AD 77 : Archives notariales 224 E 406.

 

 

 

 

                                   Sa tombe au cimetière de Claye-Souilly

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans CHARNY - COUPVRAY - COURTRY
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 21:03


                               Collection Moreau



François Joseph MOREAU


Fils de François MOREAU, aubergiste et de Marie Anne MONNOT

Il est né le 3/3/1789 à Auxonne (Cote d’Or)

 

Il épouse :

  - en 1ère noce le 31/12/1814 à Paris  Virginie Evrat (qui décède en 1833 du choléra), fille de Jean Alexis Evrat, médecin chef à l’hôpital militaire de Meaux en 1792 puis ensuite gynécologue.

De cette union naîtra 9 enfants : Alexis (1815), Bathilde (1817), Albert (1819), Joseph (1821), Armand (1823), Edmont (1824), Anatole (1826), Alfred (1830) et Ernest (1833).

 

- en 2ème noce le 30/8/1841 Marthe Botot (fille de Louis Marie Botot, propriétaire à Claye-Souilly et qui fut l’éminence grise de Barras).

De cette union naîtra Jules (1842), décédé l’année suivante.

Après de brillantes études secondaires à Dijon, il étudie la médecine à Paris dès 1808

Elu à l’Académie de Médecine, section chirurgie (1821)

Nommé Professeur Faculté de Médecine (1823)

Appelé à l’embaumement de Louis XVIII, chirurgien de Charles X (1824)

Secrétaire Académie de Médecine, section chirurgie (1827-1829)

Il acquiert une ferme à quelques kms de Brie Cte Robert. (1830)

Médecin accoucheur d’enfants de sang royal (1830)

Médecin hôpital de la maternité (1831)

Il accouche la Reine Louise de Belgique de son 1er fils (24/7/1833)

Président de l’Académie de Médecine (1838)

Il accouche la Duchesse d’Orléans d’un fils qui deviendra le Comte de Paris (24/8/1838)

Il achète le château de Courtry, grand domaine comprenant 3 fermes, il s’occupera   beaucoup de cette propriété dont il assèche l’étang. (1841)

Le Duc d’Orléans meurt, il participe à l’embaumement (13/7/1842).

Maire de Courtry de 1855 à 1862

Il décède en 1862 et est enterré au cimetière Montparnasse.

Marthe sa seconde épouse continuera de vivre dans le château de Courtry jusqu’à 1865, puis se retirera à l’abbaye de Livry, puis à Paris rue de la visitation, venant l’été à Montfermeil où elle meurt le 5/6/1822.

 

On lui doit :

Traité pratique d’accouchement (1839-1841)

 

Pour mémoire :

-son beau frère Jules Botot fut Maire de Claye-Souilly de 1835 à 1852.

-son beau frère  Georges Rouget (1783-1869 ) (époux de Antoinette Amica Botot) fut peintre d’histoire, Versailles possède un certain nombre de ses œuvres.

 

Sources :

Sites Geneanet : Bruno Corpet, Jacques Moreau

Extrait biographie établie d’après les travaux de Claude Pierre Hautefeuille et André Moreau Neyrat

Courtry des Origines à nos jours Maury Septembre 1987

Médiathèque de Meaux : Grand dictionnaire universel du 19ème siècle Larousse.

Musée du Louvre, département arts graphiques : Album de dessin de Georges Rouget.



Je tiens à remercier tout particulièrement Monsieur Jacques Moreau pour sa précieuse collaboration.

 


Cahier de Georges Rouget (Le Louvre)                                 Photo M. Lopez


Il semblerait que le dessin représente l'entrée du Château de Courtry
                  (actuelle mairie de Courtry)

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans CHARNY - COUPVRAY - COURTRY
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 14:19

UN BLOG SUR L’HISTOIRE DE COUPVRAY

 A CONSULTER SANS MODERATION :

 « PART DE BRIE »

 

Article paru sur ce blog :

 

30 octobre 2010

Curé henry Ménardais

Henry ménardais, curé de Chalmaison (77) de 1934 à 1952, avait pris sa retraite dans la maison des Tamaris de Coupvray. C'était quelqu'un de très discret mais très serviable. Certains ont pu le voir dans les rues de Coupvray se rendant à l'église ou revenant du cimetière où il visitait la tombe de ses confrères disparus. Il y est décédé en 1965 etl fut inhumé dans son village d'origineà Genets dans la Manche.

Mais c'est par ses actions sous l'occupation que Henry Ménardais s'est illustré.  Farouche opposant au régime de Vichy, il accueille dans son presbytère de Chalmaison des résistants en fuite, des pilotes alliés dont l’appareil a été abattu au-dessus de la France, des communistes et des Juifs.

Il organise une colonie de vacances dans son village, au sein de laquelle des enfants Juifs sont cachés sous de fausses identités. Il confie d'autres enfants chez les religieuses de Tachy. Il n’hésite pas à dérober des cartes d’alimentation à la mairie. L’abbé Ménardais se fait spécialiste en faux certificats de baptême, avec un confrère et complice, Edmond Henry, curé de Bray et membre d’un groupe local du mouvement Vengeance. En particulier il fait parvenir de faux certificats de baptême à des Juifs internés à Drancy.

Après la guerre, il sera décoré de la médaille Militaire 1939-1945 (il avait déjà celle de 14-18), la médaille de la Résistance, et sera décoré par l'armée de Grande-Bretagne et par l'armée des Etats-Unis.

En 1998, à titre posthume, il recevra la médaille des "Justes parmi les Nations" et son nom est Inscrit sur le monument de "Yad Vashem" à Jérusalem.

Et si on mettait une plaque commémorative aux Tamaris?

 

Lien vers l’article : http://partdebrie.canalblog.com/archives/coupvray___son_histoire/index.html

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans CHARNY - COUPVRAY - COURTRY
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 10:04


Le dimanche 4 Janvier, Coupvray a célébré le jour du bicentenaire de la naissance de Louis Braille. Dès 9h, la salle de la Forge a accueilli les premiers philatélistes à l'occasion du 1er jour de l'émission du timbre dédié à notre illustre inventeur. Après la messe qui lui a été consacrée, une cérémonie a réuni personnalités et cupressiens dans le jardin de sa maison natale avec la participation des enfants de l'école de Coupvray.

Après les derniers préparatifs consistant en l'installation d'une signalétique adaptée au croisement de la D934, la fin des travaux d'aménagement de la nouvelle salle d'accueil du musée et la décoration de la salle de la Forge, tout était prêt pour célébrer cet anniversaire.

Dans le bureau de poste, ouvert dans la salle de la Forge, les nombreux visiteurs ont pu acquérir des enveloppes "1er jour", illustrées d'une aquarelle de Viviane Vieville et admirer l'exposition organisée par les clubs philatéliques de Lagny et Esbly. Des chiens-guides étaient également présentés par l'Ecole de Coubert.

Les Pères Jean-François Brard et Guillaume de Lisle ont célébré en l'église de Coupvray une messe dédiée à Louis Braille, dont le monument et la tombe ont été fleuris.......


Pour plus amples informations consultez le site de la mairie de Coupvray

  http://www.coupvray.fr/coupvray/acces_direct/a_la_une/bicentenaire_de_la_naissance_de_louis_braille.

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans CHARNY - COUPVRAY - COURTRY
commenter cet article