Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 11:45

 

Seine et Marne : bientôt des explorations  huile de schiste ?

 

 

 Paru sur le site "Le Monde planète":

 

 

 

Gaz de schiste : vers des forages "scientifiques" ?

Le rapport final de la mission gouvernementale ouvre la voie à la fracturation hydraulique.

LE MONDE  | 23.03.2012 à 14h42 • Mis à jour le 23.03.2012 à 15h00

Par Marie-Béatrice Baudet

Depuis le départ du ministère de l'écologie de Nathalie Kosciusko-Morizet, devenue porte-parole du président-candidat, le dossier avait atterri à Matignon. Et à la lecture du rapport final de la mission d'inspection (issue des ministères de l'industrie et de l'écologie) sur "les hydrocarbures de roche-mère en France" - les huiles et gaz de schiste -, on comprend pourquoi les services du premier ministre n'ont fait aucune publicité à sa parution, le 22 mars. Craignant de raviver la mobilisation des collectifs des anti-gaz de schiste dans le sud-est du pays et dans le Bassin parisien.

Les experts des deux ministères se déclarent en effet favorables - sous moult conditions - à un "nombre limité" de forages par fracturation hydraulique pour mener des "expérimentations à seules fins de recherche scientifique sous contrôle public".

FACTURE ÉNERGÉTIQUE

Les rapporteurs s'inscrivent dans le cadre de la loi du 13 juillet 2011. Certes, ce texte interdit en France la fracturation hydraulique, unique technique disponible à l'heure actuelle pour exploiter les gisements d'huiles et de gaz de schiste, mais dont les conséquences sur l'environnement peuvent être néfastes. Pour autant, l'article 4 de la loi laisse ouverte la porte au droit à l'expérimentation, après avis de la Commission nationale d'orientation et d'évaluation des techniques d'exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux. Pour résumer l'argumentaire développé, il s'agit de ne pas gâcher le potentiel des richesses du sous-sol français, qui permettrait de réduire la facture énergétique de l'Hexagone.

CONTAMINATION, MINISÉISMES

Or, pour ce faire, le rapport conclut qu'à court et moyen terme la fracturation hydraulique demeure la seule technique susceptible d'être utilisée, les autres en restant au stade expérimental. Compte tenu des risques environnementaux que la fracturation hydraulique représente - contamination des nappes phréatiques, miniséismes, etc. -, les experts appellent les compagnies pétrolières à prendre le maximum de précautions techniques liées notamment à l'étanchéité des puits. Cet appel à des forages "scientifiques" reste soumis à une nouvelle loi, qui permettra de préciser le cadre exceptionnel de ces expérimentations par rapport au texte de juillet 2011, et à un vote du Parlement. Le rapport prévoit que tout ce préalable juridique pourrait être finalisé pour le second semestre 2013.

Du côté des compagnies pétrolières opposées à la loi du 13 juillet, on explique que les experts "ont fini par ouvrir leurs oreilles". ONG et élus locaux, eux, sonnent le tocsin. Conscients de leur capacité à mobiliser, les experts des deux ministères proposent de cantonner ces expérimentations dans le Bassin parisien où des permis ont été accordés pour explorer les huiles de schiste. Et où les riverains semblent moins sur le qui-vive que dans le Sud-Est, là où la rébellion anti-gaz de schiste emmenée par José Bové avait débuté à l'automne 2010. Un pari risqué.

Marie-Béatrice Baudet

Lien vers l’article :http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/03/23/gaz-de-schiste-vers-des-forages-scientifiques_1674719_3244.html

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Environnement
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 11:45

         

Résultats Certificat d’Etudes 1951/52

1951

Garçons :

Bureau André, Kuropativa Bernard, Pagetti Jacques, Patron André, Silvi André, Thomas Albert, Thiry Gérard, Falce Christian.

Filles :

 

 

Cazier Micheline, Kupec Hélène, Langlois Eliane, Pasquier Raymonde, Tarlier Paulette.

 1952

 Garçons :

 Bontemps Claude, Botta Jean, Budka Stanislas, Cotel Claude, Chiarella Michel, Fournier Bernard, Jory Gérard, Mancel Hervé, Gerrier Roland.

 Filles :

 Decock Christiane, Kuropativa Hélène, Lévêque Ginette, Olznska Nathalie, Robbé Geneviève, Vernel Liliane.

 Source : La Marne 8/6/1951, 27/6/1952.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Ecole Claye-Souilly
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 19:07

                           

La Marseillaise 18.1.1946

Contre l’insuffisance de la carte de pain

 

 Le Jeudi 3 janvier 1946 au soir, sept à huit cents habitants de Claye-Souilly se sont portés place de la mairie, pour manifester leur mécontentement contre l’insuffisance de la ration de pain. Reçus par le maire en plein accord avec lui, ils ont décidé d’adresser à toutes fins utiles aux députés du département la motion suivante :

« Les habitants de Claye-Souilly réunis à la mairie de 3 janvier 1946 pour protester contre l’insuffisance de la ration de pain

Sans nier la nécessité du rationnement du pain pour en éviter le gaspillage

Mais considérant que, avec le manque de pommes de terre et de légumes secs l’attribution trop faible risque, surtout en période d’hiver d’être fatale à certains consommateurs ;

Considérant d’autre part  que  l’émission déjà commencée sur une grande échelle de fausses cartes au seul profit de ceux qui peuvent les acheter et au détriment de  tous les honnêtes gens.

Considérant aussi que le gouvernement est mal renseigné sur les quantités de blé détenues par les agriculteurs, certains de ceux-ci ayant stocké du blé de la récolte 1944 pour dissimuler des capitaux lors de l’échange de monnaie de juin 1945 ou dans le but de spéculation ultérieure.

Demandent

1)      que la ration quotidienne de pain soit portée à 500 g

2)      qu’un système d’inscription mensuelle chez les boulangers remplace les cartes avec aménagement spécial pour les déplacements

3)      qu’une enquête très sérieuse par des personnes compétentes et impartiales soit faite dans les fermes et chez tous les détenteurs de blé pour évaluer le stock existant ou rendant les détenteurs responsables de ce stock

4)      chargent leurs élus à la constituante d’étudier cette question avec le gouvernement afin d’amener une solution immédiate et équitable.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Claye-Souilly-découverte
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 10:50
Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 17:43

André CARREZ

Né le 30/5/1903 à Mitry-Mory (77)

 

Elu de Mitry-Mory groupe Parti Communiste Français :

 - 1927 conseiller municipal

- 1929 à 1939 adjoint au maire

- 1950 à 1971 Maire

 

Conseil Général du Canton de Claye-Souilly de 1945 à 1976 groupe Parti Communiste Français. 

 

En 1939 il est arrêté  lors de la conclusion du pacte germano soviétique quand le gouvernement français décrète la dissolution du Parti Communiste Français.

 

Il est de nouveau arrêté en 1940, déporté à Buchenwald et transféré dans les mines de sel de Leimbach. 

 

Libéré le 12/4/1945 du camp de Weferlingen, il est de retour à Mitry-Mory le 3 mai 1945,  il deviendra ensuite Maire de Mitry-Mory et Conseiller Général du canton de Claye-Souilly.

 

Source :

-          Les Amis du Passé de Mitry-Mory (Mitry-Mory1939-1945)

-          Fondation de la mémoire de la déportation.

 

Liens :

  http://www.buchenwald-dora.fr/1lecampdebuch/auteursdessins.htm

http://memoiredeladeportation71.over-blog.com/article-temoignage-de-stephane-hessel-resistant-deporte-a-buchenwald-et-dora--39675118.html

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:NXLGf04yc_wJ:www.bddm.org/liv/details.php%3Fid%3DI.252.+d%C3%A9port%C3%A9+de+Buchenwald+andr%C3%A9+carrez&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Canton de Claye-Souilly
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 17:41

 villevaudé expo

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 19:03

 

3e.-eglise-vers-1910..jpg

 

GORET Victor Alphonse Gérémy

Il est né le 8.2.1836 à  Verdelot (77) 

 

Fils  de Victor Alphonse GORET, charron et de Catherine Eliza BRODAND (2)

 

Il avait été enfant de chœur avec Monsieur Pichelin qui l’avait distingué.

A partir de l’âge de 17 ans il lui avait appris le latin pendant trois ans, il entra ensuite

au petit séminaire jusqu‘à la fin de sa réthorique. Puis il alla au grand séminaire où

il fit sa philosophie. Monseigneur ALLOU l’envoya au séminaire de St Sulpice à Paris

pour achever ses études écclésiastiques.

Le sacerdoce lui fut conféré le 20 décembre 1862, il avait 26 ans passés.

Sa première paroisse fut Lumigny, il y resta 6 ans ½.

Puis il ira pendant 10 ans à Coubert.

Il sera nommé curé doyen à la Chapelle la Reine le 27 avril 1879.

La cérémonie de vœux de M. Goret comme doyen de Claye-Souilly a eu lieu le

Dimanche 22 février au milieu d’une nombreuse et respectueuse assistance.

Mr l’Archiprêtre Bernard est monté en chaire et il a prononcé un magnifique discours.

Mr Goret a prêté serment au pied de l’autel, ensuite il a dit la messe. Dans le sermon

qu’il a donné,  avant le credo il a remercié son bon maître l’Archiprêtre et a assuré à ses

paroissiens qu’il se proposait de suivre les mêmes errements que son prédécesseur

M. Pecnard. Après la messe MM les conseillers sont allés en visite au presbytère.

Il prend ses fonctions à Claye-Souilly le 22 février 1886, il y restera jusqu’à sa mort.

 

Il décède brutalement  alors qu’il était en cure à Contrexéville en 1891.

Son inhumation aura lieu à Verdelot. Un service a eu lieu à Claye-Souilly,

M. le Curé de Mitry était prêtre célébrant en présence d’une foule considérable

de paroissiens.

 

Sources :

Bibliothèque diocésaine Guillaume Briçonnet Meaux :La semaine religieuse 1981

AD 77 : BMS Verdelot

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Eglises Claye-Souilly
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 13:55

 

 

 

Paru sur le site de Nature Environnement 77 :


 

 

Mercredi 29 février 2012

Déchets en Seine-et-Marne : ça déborde toujours !

 

 Alors que la Seine-et-Marne sert depuis des années, en silence  et dans l'indifférence, avec le Val-d'Oise, de poubelle à toute l'Ile-de-France, les voix de plus en plus nombreuses qui s'élèvent des associations environnementales et de la population ont rompu cette omerta.

Du nord, véritable zone sinistrée par les déchets où se cotoyent ordures ménagères, déchets dangereux, déchets inertes, remblaiement de carrières dans une noria de camions, au sud, qui n'est pas épargné non plus (incinérateurs, déchets plus ou moins inertes), les sujets ne manquent pas et les médias s'en emparent enfin………

 

Pour consulter l’article complet :

http://nature.environnement.77.over-blog.com/article-dechets-en-seine-et-marne-a-deborde-toujours-100427969.html

Repost 0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:24

 3cc.-chateau-claye-jpeg.jpg

 Château de Claye, dont la famille Couriot fut propriétaire

 

 

ERNEST-PICARD  Paul

 

Fils de Louis Joseph Ernest  PICARD, ministre de l’Intérieur dans le Gouvernement Thiers, et de Sophie LIOUVILLE.

 

Il épouse le 29 juin 1901 à Paris 17e Thérèse Marie Charlotte COURIOT,

- fille d’Henry COURIOT, Président de la Sté des Hauts Fourneaux et Acièries Steinfort et Mines de Fer de Rochonvillers et d’Octave, Marguerite REYNIER

- petite fille de Louis, Charles, Alphonse COURIOT  et d’Anne, Zoé HAUTEMANIERE

qui furent propriétaire du Château de Claye.

 

L’un des  témoins de son mariage est Henry BOUCHER, gouverneur de la Banque de France, Député des Vosges et ancien Ministre.

 

De ce mariage naîtront 6 enfants: André, Hélène, Raymonde, Jean, Claude, Monique.

 

 

Il fait ses études à Paris.

Obtient sa licence de droit et s’inscrit au barreau.

En 1896 il est nommé sous chef de cabinet au Ministère du Commerce.

En 1898 il entre à la Banque de France en qualité de Chef de Cabinet du Gouverneur, il franchira tous les échelons pour devenir en 1920, après plus de 22 ans de services, sous gouverneur de la Banque de  France et signataire des billets de la Banque de France.

De 1926 à 1934 il gouverne la Banque d’Algérie.

 

Chevalier de le légion d’honneur en 1900, il est nommé Commandeur en 1920.

 

Il vécut au  château des Grands Ambésis à Mesnil St Denis (78), commune dont il fut pendant près de 50 ans conseiller municipal et Maire Adjoint .

 

Une rue de cette commune porte le nom de Paul et Ernest Picard

 

Il meurt le 15 avril 1948 à Louveciennes (78),

Il est inhumée au Père Lachaise.

 

Biographie de son beau père : Henry COURIOT 

http://www.claye-souilly-decouverte.com/article-21290491.html

 http://www.claye-souilly-decouverte.com/article-le-puits-charles-henry-gustave-couriot-classe-monument-historique-68114504.html

 

 

Sources :

http://mesnil.saint.denis.free.fr/hotes.htm

http://mesnil.saint.denis.free.fr/ambesis.htm

http://www.genea-bdf.org/BasesDonnees/genealogies/picard.htm

archives de Paris : état civil.

 

Pour aller plus loin :

http://cerclealgerianiste2607.fr/Chapitres/Site%20Internet%20Cercle%20National/www.cerclealgerianiste.asso.fr/contenu/geographie326.htm

 

 

 


Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Biographies
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 12:20

Liste non exhaustive des acquéreurs des biens de l’émigré de Polignac à Claye-Souilly de l794 à 1796 :

Jean Baptiste CAVILLON, Imprimeur Toiles Peintes,

 Jean Baptiste MATHIEUX, Cultivateur,

 Pierre ST GERMAIN, Maçon,

 Adrien VARLIN, Manouvrier,

 Isidore PINOT, Cultivateur et Vigneron,

 Pierre Louis REUILLON, Aubergiste,

 Etienne FLEURY, Charpentier,

 Claude TARTIER, Bourrelier,

 Charles Pierre TARTIER,

 Jean Nicolas LABORDE, Marchand de bois,

 Françoise FERRY épouse de Denis LASSAUT,

 Marc MESSIER, Marchand de bois

 BAUDOIN, Meunier.


Source : AD77 : Q/ 1071/2, 1Q 1219, 1Q 1239,


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Seigneurs de Claye-Souilly
commenter cet article