Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 13:18

Victor Wavrin  

Né le  23.10.1850, décédé le 11.11.1921  à Claye-Souilly.

Il épouse Marie Constant dont il aura trois enfants : Jacques, Victor et René.

Receveur de l’enregistrement.

Maire de Claye-Souilly  du 19.5.1912 au 11.11.1921.

Il a donné 50 ans de sa vie active au pays soit comme receveur de l’enregistrement ou comme maire et fourni pendant la guerre malgré son âge et vu les difficultés du moment un labeur opiniâtre et continu. Homme simple et bon, d’un caractère égal, il est regretté de tous ses administrés auxquels il se faisait une joie de rendre service et d’aider de ses conseils judicieux et éclairés.

A ces obsèques religieuses le 15.11.1921 à 11 h étaient présents Messieurs Lugol, sous-secrétaire d’état, Delacour conseiller général, Charpentier conseiller d’arrondissement, un délégué de M. Ouvré député et un grand nombre de maires du canton, Clarac doyen du conseil municipal, Paul Japuis Président du secours mutuels, Caudron Directeur Union Commerciale Meaux, Chevalier Juge de Paix, Deneux receveur enregistrement.(sic)

 

Sources :  Journal le Briard 23.11.1921.

 

 

 

 

 

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 10:14


GELÉ, Anatole Désiré

boulanger

Naissance : 1860 - Noisy le Sec

 

GUILLAUMONT, Eugénie Louise

Naissance : 1869 - Rungis

 

VIE DU COUPLE

Type d'union : mariage

Domicile gde rue

1906 - Claye Souilly

ENFANTS

GELÉ, Marie Louise

Naissance : 1890 - Noisy le Grand

Union : avec ANCELIN, Roger Raoul (1889-)

(1 enfant)

GELÉ, Pierre

Naissance : 14.3.1893 - Claye Souilly

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 10:14

perronet jean rodolphe

 

 

Jean Rodolphe PERRONET

 

Né le 17/10/1708 à Suresnes (92)

 

Fils de David PERRONET,

cadet des gardes suisses de le compagnie de Villars, Bourgeois de Château d’Oex (Suisse),petit neveu de Jean-Pierre de Crousaz , philosophe et mathématicien (1663-1750)

et de Marie TRAVERS, fille d’un vigneron de Suresnes.

 

Il épouse le 23/1/1744 Antoinette BESSON, fille d’un bourgeois de Paris.

 

Ingénieur et Architecte.

Grand constructeur de routes, de ponts (Trilport, Nemours, Rozay-en-Brie, pont de la Concorde…), hydraulicien réputé.

 

1er directeur des Ponts et Chaussées

Membre de l’Ordre de St Michel.

 

En 1747 il est nommé, pour lever les cartes et plans du royaume, à la tête du bureau des dessinateurs du Roi, créé par Charles TRUDAINE.

Bureau qui deviendra en 1775 l’école royale des Ponts et Chaussées.

 

Cette même année 1775 il fait construire le château d’Etry à Annet sur Marne.

 

Il avait parmi ses relations le comte Antoine Ricouard d’Hérouville (1713-1782), propriétaire du château de Claye.

 

Il décède le 27/2/1794 à Paris dans un modeste pavillon près du pont de la Concorde.

 

 

                              annet chateau étry

 

Sources :

 

http://fr.structurae.de/persons/data/index.cfm?id=d000167

http://www.enpc.fr/grands-hommes/perronet

http://cyberato.pu-pm.univ-fcomte.fr/sites/default/files/cyberato/sottiau-emilie/publications/travaux-memoires/sottiau_memoire.pdf

 

 Notices biographiques sur les ingénieurs des ponts et chaussées depuis la création du corps, en 1716, jusqu'à nos jours – Jean-Rodolphe Perronet, Paris, Librairie Polytechnique, 1884Paris, Librairie Polytechnique, 1884

http://www.archive.org/stream/noticesbiograph00hargoog#page/n36/mode/1up

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans ANNET SUR MARNE
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:44

    

                             LA MAISON DU PARC :

             ANCIENNE MAIRIE DE CLAYE-SOUILLY

      Ferme du château des ANJORRANT, seigneurs de Claye-Souilly.

Jusqu’en 1711 cette propriété  leur appartiendra, c’est le 20/8/1711 que Louis le Bas de Girangy s’en porte acquéreur après saisie sur Jean-Baptiste Anjorrant, diverses familles illustres en deviendront propriétaires notamment les Ricouart d’Hérouville et les de Polignac.

 A la Révolution, elle appartient aux de Polignac, elle leur sera restituée en 1815.

 

 Parmi les propriétaires nous citerons :

L’éminence grise de Barras : François Marie Botot (de 1822 à 1837)

Deux maires de Claye-Souilly :

-         Jules Botot (de 1837 à 1853)

-         Jean François René Larangot  (de 1853 à 1864)

De gros propriétaires terriens de Claye-Souilly :

-         Constant Leduc père (de 1864 )

-         Constant Leduc fils.  (à 1883)

 La commune  de  Claye-Souilly  acquiert  le  5/3/1883  la  propriété  comprenant  plus de  2 hectares de terres avec un jardin anglais possédant de très beaux arbres et un  puits artésien alimentant la pièce d’eau, les bâtiments de ferme, écuries, granges… maison servant à loger les domestiques de la ferme et du château et une grande maison de maître.

 

 La commune utilisera la maison de maître pour y établir la mairie, la justice de paix, le logement du garde-champêtre (les travaux d’aménagement de la mairie et justice de paix ont été financés par la vente d’une grande partie des arbres du parc).

 

 Dans le parc il sera construit deux groupes scolaires, l’un pour les filles, l’autre pour les garçons inaugurés le 18/10/1885.

 

 La Mairie est transférée dans le château des Tourelles en 1967.

 Sources :

 AD77 : 4op Vente 5/3/1883, procès-verbal expertise Moreau 6/4/1883.

 Médiathèque de Meaux : Le publicateur 19/1/1887

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:43

Publicateur 16.3.1910

Nos amis de la liste radicale-socialiste ont triomphé à une énorme majorité de leurs concurrents révolutionnaires.

La clairvoyante population de Claye que les fantaisies administratives du citoyen Petit avaient définitivement lassée a prononcé son verdict impitoyable.

M. Petit n’a pu qu’a boucler sa valise et retourner à ses moutons en n’oubliant pas d’emporter avec lui son projet d’acquisition du château Languet pour en faire une mairie.

Cette élection  a en effet valeur d’un référendum sur la fameuse question du château que nous avons longuement exposée dans ce journal.

« Approuvez-vous les projets du citoyen-maire ? demandait-on aux électeurs. NON, ont répondu les trois-quarts des votants. La réponse est trop claire pour que M. Petit puisse se méprendre un seul instant sur la nature des sentiments que professe à son égard la presque totalité de ses concitoyens.

« Allez-vous en lui crie-t-on de tous côtés.

Fera-t-il le sourd et affectera-t-il de ne pas entendre ?

Nous verrons bien.

Voici le résultat des élections :

Liste protestataire radicale –socialiste patronnée par le Publicateur

Mrs Brouet 304 voix, élu, Delabarre 294 voix, élu,Pasquier-Pelletier 287 voix, élu, Mansienne

278 voix, élu.

Liste socialiste unifiée patronnée par le Maire

Mrs Lallemand 108 voix, Crapard 106 voix, Boudignot 95 voix, Fayolle 94 voix

Bien le bonsoir M. Fostier !

 

D’autre-part un groupe d’électeurs nous adresse la lettre suivante qui corrobore pleinement ce que nous disons :

La ville de Claye sort enfin du cauchemar où l’avait plongée l’abandon de ses anciens conseillers municipaux. Les unifiés pontifiaient depuis 2 ans à la mairie par suite de cette faiblesse, se croyant déjà maîtres de la ville et de ses finances. Il voulait à tout prix acheter un château, malgré l’avis d’experts intelligents, leur prouvant qu’ils faisaient une mauvaise affaire « C’est possible a répondu l’un d’eux mais du moment que j’ons décidé, y a pas à y r’venir, un conseiller socialiste ne se trompe pas. »

L’éminent maire, qui est boucher mais aussi unifié, avait le même raisonnement, et n’a jamais quoique sa position l’y oblige, calmé l’ardeur de ses camarades que l’on a vus au conseil ou en réunion publique déverser l’injure et la calomnie sur tous les honorables citoyens qui défendaient les intérêts de la commune.

Il eut à croire qu’après le camouflet que les électeurs lui ont envoyé par le référendum d’hier il n’osera plus présider le conseil municipal. Ses camarades, malgré la pression et leurs élégantes manières en réunions publiques, n’ont récolté que 108  suffrages alors que les candidats protestataires en avaient 300, c’est significatif.

 

Repost 0
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 20:06

3co.la-rosee-photo-philippe-allibert.jpg

Collection Philipe Alibert

 

 

 

 

Le publicateur 27.3.1904

 

 

Le sieur Drux Victor, âgé de 25 ans, journalier, était, jeudi 24 mars, vers 9 heures du matin, occupé à charger de la sciure dans le bateau de M. Lesc, lorsqu’on vint l’avertir qu’un cadavre de femme s’en allait, plus bas, à la dérive.

Il s’arma d’un croc et se rendit à l’endroit indiqué. Là il harponna le corps et l’amena sur la berge, puis il avertit la gendarmerie.

Le docteur Gachet, de Claye, a constaté que ce cadavre était celui d’une femme âgée de 35 à 45 ans ayant séjourné de 15 jours à 3 semaines dans l’eau et qu’il fallait attribuer la mort à l’asphyxie par immersion.

L’identité n’a pu être établie.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Canaux et rivières
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 20:05

Petite Gazette de Dammartin et ses environs 7/4/1895



Un sieur Levasseur Louis, journalier au service de M. Lantenois à Villevaudé, travaillait, ces jours derniers, au lieu dit « La Ferme morte » près de la route de Claye. Il avait déposé un gilet au bord du fossé, quand le soir venu, Levasseur voulut reprendre son vêtement, il s’aperçut qu’une montre en argent d’une valeur de 50 F qui était dans la poche avait disparu. La gendarmerie recherche le voleur
.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans VILLEVAUDE
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 20:05

ANÉ, Lépold Eugène

manouvrier

Naissance : 2.9.1817 - Claye Souilly

Décès : 27.4.1888 (70 ans) - Claye Souilly

Fils de ANÉ, Jean Pierre Alexandre (-> 1817)

et de MELLON, Marie Catherine (-> 1817)

 

NAZE, Marie Stéphanie

journalière

Naissance : 1823

 

VIE DU COUPLE

Domicile rue berthe

21.12.1857 - Claye Souilly

ENFANTS

ANÉ, Joséphine Louise

Naissance : 27.7.1853 - Claye Souilly

Décès : 21.12.1857 (4 ans) - Claye Souilly

 

Repost 0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 10:37

La Marne 30/5/1973

Sous un soleil resplendissant, 172 compagnies d’arc avec leurs drapeaux, venus de la France entière, ont participé au grand rassemblement bi-annuel du Bouquet Provincial, qui cette année et pour la troisième fois en vingt ans, s’est déroulé à Claye-Souilly.

 

 

 Après le défilé gigantesque comprenant plus de 3000 participants : cavaliers, jeunes filles, fanfares, groupes folkloriques, drapeaux, majorettes, une grand’messe annuelle était célébrée dans le parc de la mairie par Monseigneur Jacques Ménager, Evêque de Meaux et la Chanoine Ducerf, Curé-Doyen de Claye, en présence de M. Michel Lhuillier, sous-préfet de Meaux, M. René Mocquiaux, conseiller général, M. Le Dr Darfeuille, Maire de Claye, M. Demassary, Président de la F.F.T.A., M. Hallot, Président de la Ronde de Paris et de très nombreuses personnalités.

Tout d’abord dès l’aube Claye avait changé de visage et sur tous les balcons,à toutes les portes , devant les boutiques ce n’était que fleurs multicolores naturelles ou en papier.

Dès 7 heures sur le stade municipal arrivaient 170 drapeaux suivis des archers en costumes régionaux ou traditionnels, les fanfares, les groupes de majorettes, les jeunes filles de blanc vêtues porteuses de vases magnifiques et des bouquets provinciaux, les cavaliers et cavalières de l’Etrier de Claye, conduits par M. Falce, les groupes folkloriques venus de toutes les provinces etc…

A 8 h 45 le capitaine Paul Silvi et la municipalité entourés des responsables des compagnies présentes déposaient une gerbe aux Monuments aux Morts …..

Un important défilé se formait rue des Gouttes d’Or et traversait la ville.

A l’église Monseigneur Jacques Ménager, Evêque de Meaux, M. Le Doyen Ducerf se joignait au cortége entouré des enfants de chœur de blanc vêtu et participant à ce défilé majestueux et interminable qui se rendait au Parc où un autel champêtre était dressé.

Monseigneur Ménager, Evêque de Meaux, qui concélébrait la messe, devait prononcer un serment simple….

Un banquet officiel était ensuite servi à la salle des Fêtes, banquet que présida, fort simplement, Monseigneur Jacques Ménager….    

 L’après-midi, un grand concert de variété était donné en plein air tandis que sur le stade les archers se mesuraient en un pacifique et aux jeux de la compagnie lors de partie de jardin.

 

Magnifiquement organisée par le capitaine        Paul Silvi, cette journée de l’Archerie a connu un succès retentissant et dans France entière l’on parlera longtemps du Bouquet Provincial de Claye-Souilly 1973…..

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Sports et Musique
commenter cet article
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 10:37

       

COTTARD, Antoine Nicolas

 géomêtre

 

 

 

 

EVENEMENTS PERSONNELS

Naissance 1790 -

Décès 20.2.1852 - Claye Souilly - 62 ans

 

 

UNIONS

Famille 1 (mariage)

 DUCHESNE, Hélène Antoinette (1793-)

Domicile rue de charny : 1846 - Claye Souilly

 

 

ENFANTS

De l'union avec DUCHESNE, Hélène Antoinette

 COTTARD, Didière Uranie

Naissance : 2.4.1823 - Messy

 Mariage : 7.11.1861 - Claye Souilly avec FRISQUET, Antoine Gabriel (1825-)

 

 

 

 

 (2 enfants)

 COTTARD, Octavie

 Naissance : 1830

 (sans descendance connue)

 COTTARD, Gabrielle Alexandrine

 Naissance : 1833

 (sans descendance connue)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0