Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 20:23

Etienne GIRAUDET

 

Il est né en 1754 à Lyon

 

En 1793 il obtient son diplôme de pharmacien   au collège royal  de pharmacie de Paris

Il devient pharmacien major des hospices civils et militaires de l’hôtel dieu de Paris, St Domingue, expédition de Toulon, Ile d’Elbe , Trévise, Rome, Philipeville

 

Après avoir obtenu un accord préfectoral le 14/10/1830  il installe la première pharmacie à Claye-Souilly sous la mandature de Michel Nonclair, maire et notaire.

Il tiendra cette officine peu de temps puisqu’en 1833  Joseph Voillot l’a déjà remplacé.

 

Il décède en 1839.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Biographies
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 21:27


Le Publicateur 16/1/1903

Elections municipales.

A l’issue de la conférence de M. Delbet mardi soir à la salle Moissonnier. M. le maire Pelletier a informé les électeurs présents que samedi soir, dans la même salle, la municipalité rendrait compte de sa gestion des affaires communales, et qu’on examinerait à cette réunion les programmes des candidats aux élections complémentaires de dimanche.

On sait que ces élections sont nécessitées par le décès de MM Josse et Drouet, et la démission de MM Dumas et Burdet.

Repost 0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 21:11

3s.souilly-gde-rue-jpeg.jpg



DIEU, Jean François

propriétaire

Naissance : 3.10.1772 - Souilly (77)

Décès : 27.12.1853 (81 ans) - Claye-Souilly (77)

Fils de DIEU, Antoine (-1804)

et de LEROI, Marie Louise (-< 1854)

Autre conjoint :

CLIN, Catherine Éléonore (-1823)

 

ROMQUIN, Geneviéve Adélaide Victoire

 

Naissance : 19.12.1773 - Villeparisis (77)

Décès : > 1823 (49 ans au moins)

Fille de ROMQUIN, Antoine François (-1810)

et de BLANCHARD, Marie Geneviève (-1808)

Autre conjoint :

ROCH, Jean Charles (-1818)

 

VIE DU COUPLE

Type d'union : mariage

Âges à l'union : Elle a 49 ans - Il a 50 ans

Mariage

6.8.1823 - Villeparisis (77)

Repost 0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 21:11

Une voie de Claye-Souilly disparaît : la rue des Marais. 

 Par délibération du conseil municipal, sous la mandature  d’Eugène Guichard, en date du 28/5/1897, "il a été décidé d’aliéner la rue du Marais, cette rue commence  à la rue de Villaine et se termine à la route nationale 3, elle est limitée de chaque côté et sur toute sa longueur par les propriétés de Monsieur Paul Japuis, manufacturier à Claye-Souilly, la surface en est de 3052 mètres et le prix de vente sera de 1526 Francs".

 Le prix semblait fort intéressant et fut peut-être contesté par certains (parce que Monsieur le Maire était cousin de Paul Japuis), mais il permit à la commune de ne plus entretenir cette voie qui n’était utilisée que par Paul Japuis et les ouvriers de sa manufacture de Toiles Peintes.

 Source : AD 77 : 4op 118/7.

Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 18:40


1699 Le vingt deux juillet de l’année courante est née une fille du légitime mariage de Jean Le Brun et de Marie Godart Jardinier servant chez Mr d’Héricourt  laquelle fille je soussigné prêtre curé de Souilly pour l’absence de Mr le prêtre de Claye ay baptisé le jour suivant avec les cérémonies accoutumé et a été nommée Charlotte Marie Madeleine

Le Parrain a été Messire Antoine d’Héricourt d’Hérouville Maître d’Hôtel du Roy, seigneur de Villeparisis

La marraine a été dame Charlotte Huguet de Senonville épouse de Messire Jacques d’Héricourt, chevalier, demeurant à Claye lesquels ont signé le présent acte.

             
                      Source : BMS Claye-Souilly Cercle Généalogique de la Brie

Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 18:40

La Liberté de s et m 27.4.1935

 

Elections municipales

Les membres du conseil municipal sortant se représentent aux élections du 5 mai avec trois candidats nouveaux Mrs Louis Champs, Joseph Silvi et Emile Soyer.

Ils adressent aux électeurs un appel dont nous extrayons les passages suivants :

La réunion au sein du Conseil Municipal d’hommes de toutes opinions, fermement résolus à ne faire dans le cadre des institutions républicaines et en toute liberté de conscience que de l’administration a donné de tels résultats que c’est avec la certitude d’être approuvés par vous que nous continuerons à appliquer les mêmes principes.

Avec les moyens limités dont nous disposons, il reste à notre honneur que nous quittons l’administration de la ville sans avoir augmenté d’un centime les impositions locales et sans laisser d’arriérés.

Cependant nous avons dépensé près de 150 000 F pour la remise en état de tous les bâtiments communaux.

Nous avons mis au point et réalisé le projet d’adduction d’eau.

Un poste téléphonique permanent a été installé dans la grande rue. Une cabine téléphonique publique créée à Souilly.

La construction d’un réseau municipal complet de gaz a été également une de nos œuvres et la encore nous pourrons dire que nous avons doté la commune d’un  bien-être nouveau sans qu’il n’en coûte rien au budget.

Les travaux de voirie n’ont pas été négligés non plus, la presque totalité des chemins a été remise en état. Les rue de Fleury, des deux-Parcs, de Charny et la rampe du canal ont été refaites complètement ; de notables améliorations ont été apportées à ceux et celles qui restent encore à réfectionner ; une voie nouvelle de 400 m a été construite de toutes pièces avec eau, gaz et électricité.

L’éclairage axial est en période d’essai dans la grande rue et dès sa mise au point définitive l’extension en sera poursuivie. Le cimetière de Souilly a été agrandi et son aménagement intérieur amélioré. Notre compagnie de sapeurs-pompiers a également eu son matériel complété et son équipement entièrement renouvelé.

 

Repost 0
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 17:26

          

               Extrait carte topographique arrondissement de Meaux 1822, dressée par Bonnet

 

HISTOIRE  SEINE ET MARNE :

 

COMMUNES RATTACHEES AU CANTON DE CLAYE-SOUILLY

 

Canton de Claye 1790 : Claye, Annet s/Marne, Carnetin, Charmentray, Charny, Compans, Courtry, Fresnes, Gressy, Messy, Mitry, Mory, Le Pin, Précy sur/Marne, Saint Mesmes, Souilly, Trilbardou, Vignely, Villeparisis, Villeroy, Villevaudé.

 

 

 

Canton de Claye 1801 : Claye, Annet sur/Marne, Carnetin, Charmentray, Charny, Compans, Courtry, Fresnes, Gressy, Isles-Les Villenoy, Iverny, Messy, Mitry, Mory, Nantouillet, Le Pin, Plessis-aux-bois, Précy sur/Marne, Saint Mesmes, Souilly, Trilbardou, Vignely, Villeparisis, Villeroy, Villevaudé.

 

 

 

Canton de Claye-Souilly 1929 : Claye-Souilly, Annet sur/Marne, Carnetin, Charmentray, Charny, Compans, Courtry, Fresnes sur/Marne, Gressy, Iverny,  Messy, Mitry-Mory, Nantouillet, Le Pin, Plessis-aux-bois, Précy sur/Marne, Saint Mesmes, Trilbardou, Vignely,Villeparisis, Villeroy, Villevaudé.

 

 

 

Canton de Claye-Souilly 1962 : Claye-Souilly, Annet sur/Marne, Charmentray, Charny, Compans, Courtry, Fresnes sur/Marne, Gressy, Iverny, Messy, Mitry-Mory, Nantouillet, Le Pin, Plessis-aux-bois, Précy sur/Marne, Saint Mesmes, Villeparisis, Villeroy, Villevaudé.

 

 

  Canton de Claye-Souilly 1982 : Claye-Souilly, Annet s/Marne, Courtry, Le Pin, Villeparisis, Villevaudé.

 

 

  Source : Médiathèque Meaux.

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille Lopez - dans Canton de Claye-Souilly
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 17:25

 

 

                   Gare de Mitry-Claye la plus proche de Compans en 1891

 

Petite Gazette de Dammartin et ses environs 1.3.1891

Compans

La compagnie de Chemin de Fer du Nord va faire établir prochainement une halte au village de Compans. Cette commune qui s’est engagée à pourvoir aux frais d’établissement de cette modeste station en était réduite jusqu’à ce jour à voir passer les trains qu’elle était obligée d’aller prendre à 4 kms plus loin.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans COMPANS
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 18:20

 
     Nouveau site de CSS FOOT DE CLAYE-SOUILLY 
                           à consulter sans modération :
                                      http://cssfoot.footeo.com/

  

                                                                                                Collection Suzanne Lelong


De gauche à droite
En haut : Fournier, Corot Maurice, ? Jean-Baptiste, Hellin J., Albarello Bruno,
Mayencourt André, Lavoué André
En bas : Kessler Edouard, Schaaf, Tavé Rolland, Chabrier, Bontemps




Liberté de s et m 8.3.1946

 

CSS et Sporting Club Sauter, homologué par les 2 sociétés, Président Allard, Vice Président Mercier, Trésorier Gerrier, Secrétaire Lavoué, secrétaire adjoint Dufresnoy, conseiller sportif Vilaine, Villatte, Maurel et Dupont.

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Associations
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 21:02

SAUVETAGE  D'UN ENFANT DANS LE CANAL DE L'OURCQ

 

 

 Le dimanche 3 avril M. Bougrand Léon, brossier à Claye passait vers une heure de l'après-midi sur le pont du canal de l'Ourcq lorsqu'il remarqua à environ 40 mètres en amont du pont un mouvement inusité dans l'eau. Il courut vers cet endroit et vit un enfant qui se débattait et que le courant entraînait.

 Aussitôt M. Bougrand, seul témoin du fait se jeta tout habillé dans le canal et put saisir par ses vêtements la jeune Vanecke, âgée de 7 ans qu'il ramena sur le bord où des soins la ranimèrent et la rendirent à la vie.

 Coïncidence singulière : Bougrand a opéré ce sauvetage en allant au cimetière entretenir la tombe de deux de ses enfants noyés dans le canal le 5 juin 1879. Nos sincères félicitations à ce courageux citoyen.(sic) ( Le Publicateur 14.4.1887)

Le Publicateur 12.6.1879

Un accident terrible vient de jeter la consternation dans Claye et de plonger dans le désespoir une honnête et estimable famille d'ouvriers de cette commune.

 Jeudi 5 juin courant dans l'après-midi, deux jeunes enfants, la joie et l'espoir de leurs parents, les deux frères Bougrand âgés l'un de 5 ans, l'autre de 7 ans, tous deux plein de vie et de santé jouaient sur les bords du Canal de l'Ourcq lorsqu'arrivés vis-à-vis de la propriété de M. Bernard, presqu'en face de l'école tous deux, l'on ne sait par quelle cause tombèrent dans ce canal.

 L'on suppose que le plus jeune serait tombé le premier et qu'en voulant sauver son jeune frère l'aîné aura été entraîné par lui à son tour.

 Malheureusement personne ne se trouvait là en ce moment, et lorsqu'on aperçut les deux corps flottant sur l'eau, le sieur Camille Plé et un étranger dont on ignore le nom qui se jetèrent courageusement à l'eau pour les repêcher ne ramenèrent que des cadavres.

 M. le docteur Gueit-Dessus et Seta, médecins de Claye, accourus en toute hâte à cette nouvelle, ne purent que constater la mort, tous secours étant alors vains et inutiles.

 Il nous est impossible de dépeindre le désespoir et la désolation des infortunés parents ainsi que la stupeur profonde que ces deux morts ont causés dans le pays.

 Nous aimons à croire que ce funeste évènement fera réfléchir la municipalité de Claye et attirera son attention sur les dangers qui pourrait résulter pour les enfants de la construction de l'école près de ce canal, lorsqu'il y a possibilité et avantage de la faire autre part.(sic)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Canaux et rivières
commenter cet article