Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 11:01

 

 

 

 

 

 Belgrand

 

Marie, François, Eugène BELGRAND

 

Il est né le 23/8/1810 à Ervy le Châtel (Aube)  au domicile de son grand père maternel Claude Mathurin TRUCHY, marchand de bois pour la provision de Paris.

 

Fils de Anne Antoine François BELGRAND  propriétaire à Arc en Barrois (Haute Marne) et Maître de Forges à Champigny sur Ource (Riel les Eaux, Côte d’Or) et de Marie Madeleine Eugénie TRUCHY.

Il épouse Jeanne, Félicie BETHERY DELABROSSE CHARMOIS.

 

Ses études :

- Lycée Louis Legrand, condisciple de Evariste Galois http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89variste_Galois

- 1829 Ecole Polytechnique

- 1831 Ecole des Ponts et Chaussées.

 

Sa carrière :

Ingénieur Hydrologue, Géologue, fasciné par les aqueducs et travaux hydrauliques romains

- 1845 Ingénieur d’arrondissement à Avallon

- 1852 Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées chargé du service de la navigation de la Seine entre Rouen et Paris.

- 1858 Ingénieur en chef des Eaux et Egouts de Paris

- 1861 Membre libre de l’académie des Sciences

- 1867 Directeur des Eaux et Egouts de Paris.

 

 

Ses travaux :

- Adduction d’eau d’Avallon (Yonne) par captage de sources à 4 kms de la Ville.

 

Georges Eugène Haussmann, Préfet de l’Yonne, le remarque, devenu Préfet de la Seine il fait appel à Belgrand pour développer l’approvisionnement en eau de la capitale,

il réalise :

- l’Aqueduc de dérivation de  la rivière Dhuis jusqu’au réservoir de Ménilmontant, déclaré d’utilité publique en 1862, mis en service en 1865.

- l’Aqueduc de dérivation de la rivière Vanne jusqu’au réservoir de Montsouris déclaré d’utilité publique en  1874.

- le réseau des égouts de Paris, à sa mort en 1878 Paris possède 600 kms d’égouts.

 

- Il participe à partir de 1872 à l’établissement des fontaines Wallace.

 

 - Il fonde un service d’hydrométrie dont il restera responsable jusqu’à sa mort.

 

- Il met  en place le premier service d’annonce des crues de la Seine, fondé sur des observateurs amont et une transmission par télégraphes des informations à Paris.

L’alerte, donnée à temps, de la crue de 1876 consacre le succès de ce service.

 

- Il supervise la construction des usines élévatoires sur le Canal de l’Ourcq de Trilbardou et Villers les Rigault.

 

 

 

Ses décorations :

- 1847 Chevalier de la Légion d’Honneur

- 1861 Officier de la Légion d’Honneur

- 1871 Commandeur de la Légion d’Honneur ( pour avoir continué à assurer pendant le siège de Paris, le mouvement des eaux, des égouts et des vidanges).

 

 

Ses publications :

- 1846 Mémoire sur les études hydrologiques de la partie supérieure du bassin de la Seine.

- 1849 Description de la distribution des eaux à Avallon

- 1851 Carte géologique  de l’arrondissement d’Avallon

- 1872  La Seine, études hydrogéologiques

- 1875 Les aqueducs romains.

- La Bibliothèque Nationale de France conserve ses comptes rendus, rapports, plans…

 

Il décède à Paris le 8 avril 1878 et est enterré au cimetière Montparnasse.

 

 

Un collège à Ervy Le Châtel et à Paris (20e) porte son nom.

Son nom est également gravé sur la face Ecole Militaire de la Tour Eiffel (n°38), parmi ceux de 71 autres  savants qui ont honoré la France entre 1789 et 1889.

 

Sources :

Internet

- Jaune-Rouge, la revue de la communauté polytechnicienne.

-   http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_soixante-douze_noms_de_savants_inscrits_sur_la_tour_Eiffel

- Aflo, au fil de l’Ourcq  http://www.aufildelourcq.org/

- Léonore.

 

Pour aller plus loin :

Aqueduc de la Dhuis

http://bibliographie.meaux.free.fr/documents/dhuis.php

 

http://www.iledefrance.fr/lactualite/environnement/environnement/laqueduc-de-la-dhuis-devient-une-promenade/

 

dhuis villevaudé 2 15.10.2011

Aqueduc de la Dhuis 15/10/2011 Villevaudé

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Biographies
commenter cet article

commentaires