Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 15:05

 

maison du parc 2

 

Maison où vécut François Marie Botot

 

 

 

L’évasion de François Marie BOTOT

 

Le comte de Montmorin, né à fontainebleau le 13 décembre1762, a été massacré à la conciergerie le 2 septembre 1792. Contrairement à ce qui a été affirmé, Montmorin ne s’est pas évadé grâce à Botot, le futur secrétaire de Barras. Jugé par le tribunal le 17 août, il fut acquitté le 30, grâce à Botot qui était président du jury mais Danton, ministre de l’intérieur, s’opposa à sa libération. Le 1er septembre, alors qu’il se rendait au tribunal, Botot fut arrêté et écroué à l’Abbaye, d’où il put s’évader pendant les massacres de septembre, grâce à un certain Laurent Grappin....(extrait bulletin institut Louis XVII).

***

 

On connaît peu de choses sur Laurent Grapin.

On sait qu’il avait une fonction importante auprès du roi. Un procès a eu lieu pour définir sa position dans la Révolution, des attestations des gens de l’époque ont témoigné de sa bravoure, notamment  il aurait sauvé les bijoux de la Couronne des mains des pillards ainsi que les chevaux du roi. Après la Révolution il vécut dans un  modeste appartement à Paris rue de Montmartre et pour pouvoir subsister  rejoignit  son pays natal où il avait de très nombreuses terres. Tout son patrimoine lui fut confisqué sous prétexte qu’il était royaliste. Le tribunal lui accorda une petite ferme en compensation.

(d’après la biographie d’Olivier Viret son descendant)

 

 

Pour aller plus loin : biographie de François Marie Botot :

http://www.claye-souilly-decouverte.com/article-7119091.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Biographies
commenter cet article

commentaires