Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 14:31

«  Quand Paris s’empara des cours d’eau de Champagne »

  mathieu

Auguste MATHIEU

Née le 24/11/1814 à Avize (Marne)

Fils d’Auguste François Médard MATHIEU, Bouilleur d’eau de vie, et de Marie Jeanne PLOIX.

Il épouse le 17/2/1845 à Paris 2ème Jeanne, Antoinette José LACOSTE (1820-1903)

Dont il aura 3 enfants :

- Claude, Joseph, Albert né à Paris en 1846 qui sera Avocat à la Cour d’Appel de Paris

- Emmanuel né à Paris en 1852 qui sera Avocat attaché au ministère des Affaires Etrangères

- Louis Maxime né en 1856 à Paris qui sera Avocat à la Cour d’Appel de Paris.

Il avait fait ses études à Epernay et son droit à Paris, puis se perfectionna dans la jurisprudence et la procédure chez un avoué d'Epernay.

Il sera  inscrit au barreau de Paris en 1837

Avocat à la Cour d’Appel de Paris

Officier de la Légion d’Honneur 14/8/1866

Grande Croix d’Isabelle la Catholique

Candidat républicain en Seine-et-Marne (avril 1848), lors des élections à l'Assemblée constituante, il ne fut pas élu

 Député de Corrèze Majorité dynastique

31/05/1863 - 27/04/1869 et 23/05/1869- 04/09/1870

C’est en sa qualité de Conseiller Général de la Marne qu’il combattit le projet d’alimentation de la ville de Paris par des eaux empruntés à  la Somme-Soude, à la Dhuis, au  Sourdon et au Surmelin.

Il écrivit un livre dans lequel il indiquait que Paris dépossédait 54 communes et une population de plus de 26 000 habitants de l’eau nécessaire à sa prospérité, de  l’irrigation de 1362 hectares de la rivière Somme-Soude qui permettaient également à 65 établissements industriels moulins, papeteries et autres de fonctionner.

Pour Paris cette eau était un luxe mais pour les populations dépossédées cette eau était une nécessité.

Il estimait que l’argent ne pouvait pas compenser la souffrance des populations.

Il décèdera à Paris le 4/1/1878 à Paris et sera inhumé au Père Lachaise

Sources :

Bibliothèque Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k840185j.r=dhuis.langFR

L’expropriation pour cause d’utilité publique des eaux de la Somme-Soude, de la Dhuis, du Sourdon et du Surmelin, A. Mathieu,  Epernay 1862 , Typographie Noël Boucart

Base Léonore

AD Marne : Etat Civil

http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche.asp?num_dept=9082

 

 

dhuis villevaudé 2 15.10.2011

Aqueduc de la Dhuis à Villevaudé

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Biographies
commenter cet article

commentaires