Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 11:15

cs 09.2011 passae rivière

 

Rue Jean Jaurès près de l'Agence Century 21 - 2/9/2011

 

 

 

Des travaux rue Jean-Jaurès ont permis de découvrir des constructions d’antan.

 


Sur la photo prise à proximité de l’agence Century 21 nous pouvons voir les anciens pavés de la rue Jean-Jaurès ainsi qu’un édifice en briques rouges servant autrefois à l’écoulement de la fausse rivière ou canal de la tournemière (dérivation des eaux de 2 affluents de la Beuvronne : l’Arneuse et le ru des Grues) qui alimentait jusqu’au 19ème siècle les moulins de Souilly et de Claye.

Cet édifice fut conservé jusqu’à la moitié du 20ème siècle, puis la rivière ayant moins de débit fut busée, actuellement ses eaux se rejettent dans la Beuvronne à hauteur du parking de l’Abreuvoir.

 

Un peu d’histoire :

Le bâtiment abritant les deux moulins de Claye était au bord de l’actuelle rue Jean-Jaurès, sous le rez-de-chaussée se trouvait la cage qui renfermait les éléments tournant et travaillant des deux moulins (à l’emplacement de l’agence Century 21).

En 1792 les deux moulins  pouvaient faire 72 quintaux par 24h, l’un fournissait les particuliers, l’autre Paris.

 

Au début du 19ème siècle la ville de Paris eut l’autorisation de détourner à son profit  les eaux de la Beuvronne (partie haute en provenance de Gressy) et de son affluent l’Arneuse pour alimenter le Canal de l’Ourcq, la Beuvronne est la 1ère rivière qui alimenta ce canal.

 

La ville de Paris versa une indemnité de dédommagement aux propriétaires des moulins.

 

 Les moulins de Souilly et de Claye privés de la majeure partie de leur eau, la propriétaire la Duchesse de Polignac fit construire à Souilly un fossé pour recevoir les eaux de la fausse rivière qui circulait autour des bois afin d’éviter la perte des eaux  et de leur donner une pente plus rapide.

En 1823 elle vendit les moulins de Claye et Souilly au sieur Tartier père.

 

Par manque d’eau le moulin de Souilly ferma le premier, le dernier meunier connu  de Claye fut Louis Nicolas Théodore Dassy (né le 22/12/1796 à Nanteuil les Meaux), cousin des Dassy, propriétaires des grands moulins de Meaux.

En 1901 Claye-Souilly ne possédait plus de moulins.

 

Aujourd’hui l’eau du  canal de l’Ourcq est utilisée par la ville de Paris pour arroser ses rues et ses pelouses.

 

 

 

 Sources :

Archives Nationales  : série Fet ET

Archives Départementales : série Mdz

 

3rjj.-patisserie-jpeg.jpg

 

La rue Jean Jaurès pavée

 

 

Généalogie de DASSY Louis, Nicolas, Théodore

 

 

DASSY, Louis Nicolas Théodore 

meunier

Naissance : 2.nivo .an V - Nanteuil les Meaux (77)

Décès : < 1885 (moins de 88 ans)

Fils de DASSY, Jean Nicolas (1750-< 1819)

et de VARENNE, Victoire Hyacinthe de  (1760-1819)

 

LECOCQ, Louise Hélène

 

Naissance : 12.10.1800 - Claye Souilly (77)

Décès : 12.7.1863 (62 ans) - Claye Souilly (77)

Fille de LECOCQ, Jean Charles (-< 1863)

et de LANCEZEUX, Marie Jeanne Louise (

 

 

1774-1857)

 

VIE DU COUPLE

Type d'union : mariage

Âges à l'union : Elle a 20 ans - Il a 24 ans

Mariage

27.2.1821 - Claye Souilly (77)

ENFANTS

DASSY, Louise Marguerite

Naissance : 18.12.1822 - Claye Souilly (77)

Union : avec POTTIN, Joseph Jules (1820-> 1885)

Décès : 8.5.1885 (62 ans) - Claye Souilly (77)

(8 enfants)

DASSY, Louis Nicolas Victor

Naissance : 12.6.1825 - Claye Souilly (77)

Mariage : 30.11.1847 - Claye Souilly (77) avec LOBBÉ, Catherine Véronique (1825-)

Décès : 19.12.1854 (29 ans) - Claye Souilly (77)

(5 enfants)

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Canaux et rivières
commenter cet article

commentaires