Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 16:12

Conseil Général Seine et Marne Procès Verbaux des délibérations année 1879 (typographie E. Drosne Melun p 173.174)

Séance du 23 avril 1879

Classement du chemin stratégique de Courtry.

 

Intervention de Monsieur Labour Fernand,
Maire de St Pathus,
Conseiller Général Canton de
Dammartin-en-Goële.

 

M. Labour, au nom de la Commission de la voirie, donne lecture du rapport suivant :

« Messieurs,

M. le Ministre de l’Intérieur a demandé le classement dans la grande vicinalité du chemin stratégique de Courtry à la départementale N° 21, par Carnetin.

« Les conseils municipaux  de Carnetin, de Villeparisis, du Pin et de Villevaudé, intéressés au projet, ont déclaré lui donner leur pleine adhésion et en solliciter l’exécution.

« M. le Ministre de la Guerre s’est engagé à supporter 3/10 de la dépense de la ligne entière.

« Cette ligne se divisera en deux tronçons :

1° embranchement du chemin de grande communication n° 84 au chemin de grande communication n°  105 ; longueur, 2771 mètres

2° embranchement du chemin de grande communication n° 105 à la route départementale n° 21, par Carnetin ; longueur, 3093 mètres.

« En conséquence, votre Commission de la voirie vous propose de classer le chemin stratégique  de Courtry dans la grande vicinalité, et elle vous soumet le projet de délibération suivant :

Vu..la demande de M. le Ministre de l’Intérieur…..

 

 « Classe dans la grande vicinalité  le chemin stratégique de Courtry à la route départementale n° 21 :

1° comme embranchement du chemin de grande communication n° 84 au chemin de grande communication n°  105 ; longueur, 2771 mètres

2° comme embranchement du chemin de grande communication n° 105 à la route départementale n° 21, par Carnetin ; longueur, 3093 mètres.

« Déclare intéressées à l’embranchement du chemin n° 84, les communes deVilleparisis, Le Pin et Villevaudé ; à l’embranchement du chemin n° 105, la commune de Carnetin ;

« Décide que la dépense d’entretien de la ligne entière jusqu’à Carnetin sera supportée par le Minsitère de la Guerre, à raison de 3/10, par le département et les communes à raison de 7/10. »

Les conclusions de ce rapport sont adoptées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans SEINE ET MARNE
commenter cet article

commentaires