Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 11:00

La petite gazette de Dammartin et ses environs 30/9/1894

Lundi dernier, un accident très grave s’est produit sur la petite ligne de chemin de fer Decauville aux environs de Claye, entre les stations d’Annet et de l’Ermitage.

On sait que ce petit chemin de fer a été établi entre Meaux et Villevaudé par le Génie militaire, pour la durée des manœuvres de forteresse qui ont eu lieu dans la première quinzaine de ce mois. Or par suite de la rupture de deux rivets d’une barre d’acier qui reliait entre eux deux wagonnets, ceux-ci se sont brisés et une énorme charge de rails s’est effondrée sur les malheureux soldats qui se trouvaient sur ces wagonnets.

Par une imprudence bien regrettable on avait ajouté une seconde locomotive destinée à pousser le convoi, qui a fait dérailler le train entier.

Douze soldats du 5e Génie ont été blessés plus ou moins gravement et huit d’entre eux, seulement ont pu être transportés à l’hospice de Meaux, après avoir reçu des soins sommaires sur le lieu de l’accident. Ce n’est que lendemain à 11 heures que les autres blessés atteints plus gravement ont été ramenés à Meaux.

A cette heure, dit notre confrère du Seine et Marne, le sous-préfet, le maire de Meaux et plusieurs autres personnalités les attendaient sur le boulevard Jean Rose, à l’entrée de la rue St Faron qui conduit à l’hospice et où se trouvaient quatre voitures d’ambulances du 18e régiment de dragons.

Le train n’est arrivée qu’à une heure, il était conduit par les officiers du génie.

Pendant le débarquement des blessés, un lieutenant du génie a eu un mot malheureux à l’adresse de la foule sympathique qui se pressait autour des victimes. Nous ne voulons pas insister sur cet incident pénible que l’officier lui-même est le premier à regretter.

Les blessés débarqués avec des précautions infinies grâce aux soins des médecins-majors Lasalle et Pouy, du 18e dragons et Bonnet du génie, ont été transportés à l’hôpital ; les deux plus gravement atteints, Mathon et Léonard, à bras, les deux autres, Mazac et Peysson, en voiture.

Nous avons fait prendre de leurs nouvelles ce matin et nous sommes heureux d’annoncer que leur état est des plus satisfaisants…

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans ANNET SUR MARNE
commenter cet article

commentaires