Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 00:17

                                             Four à plâtre, Gravure Charles JACQUE

ANNET SUR/MARNE :

 Le Publicateur 25/8/1856

Un bien triste accident est arrivé jeudi, dans une carrière à plâtre exploitée par M. Lepaire de Lagny, sur le territoire d’Annet : des ouvriers ont été ensevelis sous un éboulement considérable qui s’est produit à 700 m à l’entrée de la carrière et à 60 m environ de profondeur. Ce n’est qu’après cinq heures d’un travail opiniâtre qu’on a pu retirer sain et sauf un des trois individus, qui s’était comme renfermé, par un hasard providentiel, dans une espèce de cage. Avertis de ce funeste évènement par le télégraphe, M. le sous Préfet de Meaux et le Capitaine de gendarmerie se sont immédiatement transportés sur les lieux….

Vers 3 h du matin on a retrouvé le cadavre du maître carrier ; il avait eu la colonne vertébrale brisé et était mort sur le coup. Depuis ce moment les recherches continuent nuit et jour pour retrouver la troisième victime. Deux escouades  de 30 hommes chacune se relèvent de 6 h en 6 h…

Le zèle courageux des ouvriers carriers, dans les 48h qui viennent de s’écouler, ne faiblira pas plus que le dévouement des fonctionnaires qui veillent avec eux.

Le Publicateur 30/8/1856

Dimanche matin seulement, après trois jours de recherches persévérantes, on est parvenu à retrouver sous les décombres le cadavre du troisième ouvrier. L’inhumation s’est faite le même jour, et M. le sous Préfet, qui était resté sur le lieu de l’évènement pour encourager les travailleurs, suivi de la population presque toute entière, a accompagné les deux victimes jusqu’à leur dernière demeure.

C’est pour nous un devoir de ne point passer sous silence le dévouement dont a fait preuve, dans cette triste circonstance, M. Makovieski, garde-mine, qui pendant trois jours et trois nuits n’a pas quitté M. le sous Préfet, et dont l’expérience n’a pas peu contribué à soutenir le courage des ouvriers. Parmi ces derniers, il faut citer les nommés Péradon, maître carrier ; Auguste Marguerite, Jacquinot, Mahoux, Marguerite père, Honoré Marguerite, ouvriers carriers ; Baraquin, maître carrier ; Demangin et Houlet, rouleurs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans ANNET SUR MARNE
commenter cet article

commentaires