Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 20:30

                                                                                                                  

Le Publicateur 11.1.1889

Dimanche après-midi vers 5h sur le canal de l’Ourcq entre Claye et Fresnes, c’est-à-dire en aval  de Meaux.

Le canal à cet endroit contourne un plateau crayeux qui domine une vallée dans laquelle coule un affluent de la Marne nommé Beuvronne.

Son lit est appuyé d’un côté sur la colline qui a été légèrement entaillée et de l’autre sur un remblai constitué par les terres crayeuses prises sur place.

Brusquement le remblai s’est ouvert sur une vingtaine de mètres et a donné passage aux eaux du canal qui se sont déversées dans les prairies arrosées par la Beuvronne après avoir enlevé une partie de la route qui relie le village d’Annet à la RN de Paris à Metz.

Les prairies et les champs de la vallée ont été inondées. On a attribué la rupture de la berge du canal a une poussée de glace que l’on aurait négligé de casser à temps. Le canal n’est pas gelé, il charriait simplement quelques glaçons.

L’événement a des précédents notamment celui qui s’est produit le 23.9.1883 en amont de Meaux sur le coteau de Poincy a une petite distance de Varreddes. Là encore le canal contourne le plateau calcaire et ce sont les affouillements des eaux qui ont déterminé une rupture de la berge et une inondation des prairies baignées par la Marne.

L’accident de Claye comme celui de Varreddes est dû à l’affrontement des remblais. C’est un fait très connu et contre lequel la ville de Paris qui a racheté la concession du canal en 1876 ne cesse de prendre des précautions.

Les mesures de précautions :

Les déversoirs du canal en amont de Fresnes ont été ouverts de manière que l’eau provenant de la partie supérieure du canal soit rejetée dans la Marne et la circulation en amont pourra continuer. Quand à la navigation sur la section qui va de Claye à Paris elle sera momentanément suspendue.  La petite rivière la Beuvronne qui débouche dans le canal à la Villette continuera à alimenter faiblement le bassin de la Villette et si le nettoyage des rues n’exige pas une trop grande quantité d’eau, peut-être la circulation ne sera pas complètement interrompue.

L’administration fait combler la brèche existante et dans quelques jours le canal recevra sa quantité d’eau normale.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Canaux et rivières
commenter cet article

commentaires

Fabien B. 27/07/2007 22:50

Amusant de voir l'écho qu'il peut y avoir entre deux faits divers ayant à peu de choses près le même sujet mais à deux époques pourtant bien éloignées (voir l'actualité de ce mois de juillet à Meaux et l'effondrement du talus du canal de l'Ourcq près de la chausée de Paris )
J'aime beaucoup votre blog. Il est vraiment très bien fait.
Bonne continuation ;-)