Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:01

        

LES MESSIERS

 Le soin de garder les vignobles était confié de temps anciens à des messiers. A l’origine, les vignerons de chaque localité étaient messiers à tour de rôle. La garde durait 24 heures ; celle-ci terminée, le messier remettait la hallebarde dont il était armé à son plus proche voisin et chacun prenait son tour. En temps normal le messier plantait sa hallebarde au plus haut de son champ et il la coiffait souvent de son chapeau pour attirer l’attention du voisinage qui savait trouver en lui un appui en cas de conflit avec des maraudeurs. Il faut dire que pendant qu’il travaillait à sa vigne, le chapeau était parfois pris comme cible par les gamins du village et s’effondrait sous les pierres. Le dimanche, les messiers se groupaient et, sous la direction du garde-champêtre, faisaient des tournées de surveillance qui aboutissaient généralement aux guinguettes du voisinage. Par la suite les messiers furent désignés dans une assemblée générale des vignerons de leur localité et présentés ensuite par leur municipalité à l’assermentation devant le juge de paix ; ils étaient alors admis à verbaliser et à appréhender au corps les malfaiteurs.

 Il y a près d’un demi-siècle, une joyeuse chanson narguait le rôle des messiers :

 « C’est nous qui somm’s les gardes Municipaux .Nous avons des cocardes A nos chapeaux, Même des hallebardes Pour prend’les Parigots, Ces voleux d’coqu’licots Des gard’s municipaux. » (sic)

 Source : La Banlieue sud de Paris par Albert Maugarny, 1936, imprimerie La Haute-Loire.

Relevé Par Annie Besnier. 

 

 

 

 

Les Messier issus de Marc, notaire à Claye, étaient alliés avec les familles suivantes :

 Bénard, Cabirolle, Cholet, Corenflot, Dupré, Duru, Duval, Fournier, Fanton, Ganneval,  Gormont, Grimpreau, Husson, Maupetit, Nonclair, Pitort, Thiessard, Varlin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans La famille "MAUPETIT"
commenter cet article

commentaires