UNE CROISIERE EXCEPTIONNELLE SUR LE CANAL DE L'OURCQ

Publié le par Mireille LOPEZ

 

  

Un groupe de Clayois a eu la chance de faire une croisière exceptionnelle sur le canal de l’Ourcq samedi dernier.

 

 

                                         Notre pilote et guide PHILIPPE.

 

   

 

 

Notre croisière sur le « Minos » démarre à la gare d’eau de Mareuil sur/Ourcq à 9 heures, sous la conduite de notre pilote et technicien Philippe.

L’équipage se constitue, Eladio, François, Jean-Paul, Robert et Serge se répartissent les tâches, fixer les amarres et manœuvrer  quatre écluses manuelles à l’aller et retour ce qui représente le passage de huit écluses, c’est un exercice assez physique, mais ce sont tous des sportifs aguerris.

                                          

Les quatre écluses sont celles de Mareuil sur/Ourcq, La Queue d’Ham, Marolles, La Ferté Milon. Cette partie du canal de l’Ourcq est en fait la rivière de l’Ourcq canalisée, les travaux de canalisation de cette rivière débuteront en 1529 mais c’est seulement vers 1564 que les bateaux venant  de La Ferté Milon par l’Ourcq puis par la Marne arriveront jusqu’à Paris.

     

                                                                  Passerelle de Marolles

Pour la  première  manœuvre  à  l’écluse  de    Mareuil s/Ourcq,  Philippe   guide l’équipage, avant   la   seconde   écluse  de La Queue  d’Ham,  nous  découvrons  les  travaux   importants de remise en état des berges, la manœuvre se passe sans problème, l’équipage commence à prendre ses marques sous l’œil attentif de Philippe, l’arrêt à  l’écluse de  Marolles sera  un peu plus long pour permettre la visite du site, l’environnement est enchanteur, une passerelle en fer forgé, un joli lavoir, on aimerait ne pas quitter l’endroit, mais il faut repartir.

      

Nous côtoyons les cannes avec leur couvée, les libellules, les hérons, la flore sauvage et quelques pêcheurs deci et delà.

      

Après deux heures environ de traversée nous atteignons La Ferté Milon, nous stoppons avant le pont, notre guide a prévu une visite de la ville, après nous être arrêté devant la roue à aubes nous empruntons une petite rue pavée assez escarpée qui nous mène aux ruines du château du Duc d’Orléans, la vue est imprenable, puis nous redescendons vers le canal et pique-niquons sous les peupliers.

     

                                                         Passerelle de Mosloy

Après le repas nous passons la dernière écluse de La Ferté Milon, près du pont construit par Eiffel, nous longeons le silo à blé désaffecté, puis atteignons la passerelle de Mosloy à Silly-la-Poterie et arrivons au terminus du canal Port-aux-Perches. C’est là que la rivière l’Ourcq reçoit la Savière et commence à être canalisée.

        

         

                                                            Port-aux-Perches

 Avant de repartir Philippe nous propose de découvrir l’ancienne gare de Port-aux-Perches, un endroit plein de charme, aménagé avec goût.

        

                                                     Ancienne gare de Port-aux-Perches

Le voyage de retour semble très court, le soleil est toujours présent, arrivés à Marolles personne n’a envie de descendre du bateau, et si l’on pouvait rester encore un peu dans ce décor enchanteur, loin du bruit, de la pollution et si près de chez nous.

 

 

 

                       « Un grand merci à Philippe. »

Sources : Site Internet : Au fil de l’Ourcq

 Vous pouvez voir d'autres photos de cette croisière dans  l'album Canal de l'Ourcq, Beuvronne et ses affluents.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Canaux et rivières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article