Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 14:23


Sur cette place se trouvait le presbytère en 1832


4/2/1832 Archives diocésaines Meaux 1832  N° 260

Distraction de pièces de Presbytère de Claye pour la Mairie

M. F. Galland

Vu 1° les délibérations du Conseil Municipal de claye, chef lieu de canton… de Meaux de notre diocèse ; la 1ère en date du 17 8bre et la 2ème du 9 9bre 1831, pour lesquelles il demande qu’une partie du presbytère habité par le Curé Doyen de cette ville, en soit distraite pour servir à la tenue des séances du conseil municipal et au placement des archives et bureau de la Mairie.

2° Vu la lettre adressée par nous à Mr le Maire de Claye, en date du 2 8bre 1831, par laquelle nous nous montrons disposés à entrer dans les vues du Conseil Municipal lorsque les formalités prescrites par les lois et d’ordonnances auront été observées.

3° Vu le Presbytère de Claye où nous nous sommes transportés et le plan des lieux sur lequel les deux pièces demandées sont indiquées par une feuille de retombe.

4° Vu l’article 1er de l’ordonnance Royale du 3 Mars 1825.

5° Vu enfin la lettre à nous adressée à ce sujet en date du 1er de ce mois par M. Le Préfet de Seine et Marne.

Considérant 1° que nous ne regardons que comme provisoire l’établissement du siège de la Mairie de Claye dans le salon et la moitié de la salle à manger et qu’aussitôt qu’il y aura possibilité ces deux pièces du Presbytère seront de nouveau occupées par le curé doyen.

Considérant 2° que nonobstant la distraction de ces deux pièces, le pasteur aura encore un logement suffisant.

Considérant 3°  Les dépenses considérables faites par la ville de Claye pour la construction de son presbytère ;

Considérant 4° La bonne volonté que nous a montré Mr le Maire de Claye de faire tout le jardin … au logement par Mr le Curé.

Nous avons estimé et estimons qu’il y a lieu d’autoriser la commune de Claye à distraire temporairement du logement de Mr le curé de cette ville la pièce servant de salon et partie de celle servant de salle à manger pour tenir dans la 1ère pièce les séances du conseil municipal et placer dans la 2ème les archives et bureau de la mairie jusqu’à ce que la situation financière de la dite ville puisse lui permettre de se procurer un local plus vaste et mieux approprié à sa  destination. Avons autorisé en ce qui nous concerne la distraction projettée à la charge néanmoins par la commune de supprimer tout joint et communications entre les locaux  ci-dessus désignés er la partie des bâtiments dépendants réservés pour le logement du curé Doyen.

Donné à Meaux en notre palais épiscopal, sous notre seing, le sceau de…et le contre Seing

Du secrétaire de notre évêché, le 4 février 1832

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires