Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 13:49

Tableau du peintre Lamy exposé à Versailles

La maison figurant sur le tableau de Lamy existe toujours au n°2 de la rue de Paris.

 


Nous voici à la fin de la campagne de France en 1814, l'Empereur Napoléon 1er avec peu de soldats gagne encore de nombreuses batailles ( Montmirail, Montereau, Bar sur Aube, Champaubert ) mais ne peut empêcher les coalisés beaucoup plus nombreux, dont une colonne descend le cours de la Seine et l'autre le cours de la Marne,  d'avancer vers Paris.

  "Le 27 mars, Meaux ne paraissait plus tenable, les généraux français se résignèrent à évacuer la ville, dans la nuit. A dix heures, les troupes se mirent en marche vers Claye. L'arrière-garde  fit sauter le magasin à poudre, dont l'explosion détruisit un grand nombre de maisons du faubourg de Paris.

 Le lendemain 28 mars, nouveau combat, nouvelle retraite. Dans la matinée, les prussiens de Kleist et de York attaquèrent vigoureusement Claye. Au moment où les français  abandonnaient ce bourg , arrivèrent des renforts de Paris : 3000 fantassins des dépôts de la Garde commandé par Ledru-Desessarts , 3 escadrons de lanciers polonais et 4oo cuirassiers commandés par Vincent  formant  le 12ème régiment de marche de cavalerie. Le général Compans qui commandait l'ensemble de ces troupes  prit position en arrière de Claye, et laissant déboucher dans la plaine l'infanterie prussienne, il la fit soudain charger par tous ses cavaliers. Trois cents hommes tombèrent sous le sabre, cinq cents se rendirent prisonniers, le reste de la colonne se rejeta précipitamment dans Claye. L'ennemi revint en force. Le général Compans continua sa retraite de position en position  jusqu'à  Villeparisis qu'il dut évacuer après un nouveau combat. le soir il établit ses bivouacs à Vert galant,  à quatre lieues de Paris. Il s'agit ici du fameux combat dont le souvenir a été conservé par un tableau dû au peintre Lamy. Ce tableau qui est aujourd'hui au château de Versailles, a été reproduit par la gravure que nous connaissons. On y reconnaît la maison qui existe encore.

  Le 29 mars, les Russes, commandés par le général Rejewsky et Barclay de Tolly  ayant avec eux le tsar et le roi de Prusse, rejoignirent à Claye les  Prussiens de Kleist et d'York. Ceux-ci, dont les avant-postes occupaient Villeparisis ; tiraillaient contre les grands-gardes du général Compans, qui tenait toujours Vert-Galant, cédèrent la route de Bondy aux nouveaux arrivants, et marchèrent sur Mory, d'où ils devaient bientôt gagner Saint-Denis.

  Le 31 mars, les alliés coalisés entraient à Paris grâce à la trahison du maréchal Marmont ."

 

 

 

Sources : Notes Emile Guichard dans le bulletin paroissial "Ici Claye-Souilly " paru à dater du N°19 de Décembre 1950

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Claye-Souilly-découverte
commenter cet article

commentaires