CLAYE-SOUILLY HISTOIRE : ENTREPRISE FERY-BOUDROT

Publié le par Mireille LOPEZ

Réédition de notre article du 11/11/2009

Témoignage d’Yvonne

                    Dans les années 29/30 se trouvait une propriété au 28 avenue Aristide Briand, comprenant une maison bourgeoise, un court de tennis et une serre où poussaient des roses qui exhalaient un parfum agréable.

                          On lisait sur la plaque apposée sur le mur « Les Cadurciens ».  En effet le propriétaire s’appelait « Cahors » et était chapelier à Paris, c’était une renommée.

                    Puis la propriété fut vendue, à la place du court de tennis une usine de mannequins fut construite, au nom de Fery-Boudrot, cette entreprise fournissait les grands magasins de Paris et de province.

                 Les années passent, l’usine a fermé en 1998 , la maison bourgeoise a été abattue, remplacée par plusieurs pavillons, mais la serre est toujours là, l’usine aussi, transformée en loft, mais les propriétaires ont conservé le nom « Fery-Boudrot », permettant aux générations futures de situer le lieu où l’un de leurs ancêtres a travaillé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> <br /> L'usine Féry Boudrot de Claye Souilly a fermé en janvier 1998<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
Bonjour,savez vous en quelle année l'usine fery Boudrot a fermé ses portes ?
Répondre