Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 09:29




AD77- série S-

Communiqua à M. l’Ingénieur en chef du département pour avois son avis Melun le 10/12/1833


Monsieur le préfet

Le soussigné à l’honneur de nous exposer qu’en 1830

 Mr Husson Directeur de la poste de Claye son beau père adresse une demande à votre prédécesseur tendant à obtenir un règlement d’eaux de l’usine de Claye qui le mette à l’avenir à l’abri de l’entreprise du meunier qui en exhaussant constamment ses vannages occasionnait aux pieds de ses murs des dégradations faisant filtrer les eaux à travers son jardin et submergeait presque constamment un lavoir dont l’usage est indispensable pour sa maison. M. Husson obtint ce règlement, et par une ordonnance royale le Sr Deniau propriétaire du moulin de Claye fut obligé d’établir un déversoir dont la hauteur fut fixée au niveau de la vanne de décharge. Il fut tenu aussi d’exhausser le lavoir de Mr Husson aujourd’hui le mien comme acquéreur de mon beau père. Ce règlement vient d’être récemment exécuté. Mais au grand étonnement du soussigné la hauteur fixé pour son lavoir l’empêche aujourd’hui d’en faire usage pendant toute la durée  … puisque la crête du dit lavoir se trouve à au moins 15 ....... en contre haut du niveau de l’eau.

 

AD77- 3S10-

Ponts et chaussées – Rapport sur une pétition de M. Pivand

Pivand, propriétaire à Claye à M. le Préfet

Une ordonnance royale du 19 juillet 1832, portant règlement des eaux du moulin de Claye

imposait au meunier l’obligation d’élever de 16 centimètres le lavoir du S. Husson propriétaire riverain, cette condition a été exécuté aujourd’hui, Le Sr Pivand acquéreur du Sr Husson… persuadé que telle n’a pas été l’intention de l’administration le soussigné vient solliciter aujourd’hui l’autorisation d’établir une plate forme à un pouce en contre haut de la  crête du déversoir, et  ce sans en changer la hauteur actuelle de la crête du lavoir qui se trouvait seulement reculée de 3 ...

Par cette disposition le Sr Deniau se verrait peut-être devant la nécessité de s’opposer à ce changement pour la raison qu’il aurait un plus grand développement de maçonnerie à entretenir mais le soussigné prend d’avance l’engagement d’entretenir le lavoir à ses frais.

Il a l’honneur d’être Monsieur le Préfet votre très humble et très obéissant serviteur.

Pivand

Partager cet article

Repost 0
Published by Mireille LOPEZ - dans Claye-Souilly-découverte
commenter cet article

commentaires